Un rabbin et un juge en charge des conversions, victimes de fusillades à Haïfa
Rechercher

Un rabbin et un juge en charge des conversions, victimes de fusillades à Haïfa

Des témoins assurent que le tireur était une femme ; la cour rabbinique affirme qu’ils ont été pris par erreur pour des membres du milieu criminel

La scène de l'une des attaques à main armée ayant eu lieu à Haïfa, le 3 janvier 2017. (Crédit : Magen David Adom)
La scène de l'une des attaques à main armée ayant eu lieu à Haïfa, le 3 janvier 2017. (Crédit : Magen David Adom)

Un rabbin qui travaillait pour la cour religieuse locale a été tué, et un autre juge rabbinique a été blessé dans deux fusillades qui ont eu lieu mardi matin à Haïfa, et semblent être liées.

Yehiel Iluz, 48 ans, juge de la cour rabbinique en charge des conversions de Haïfa, a été blessé par balles vers 10h00 mardi matin sur la route HaAtsmaout de la ville portuaire.

Environ 30 minutes après, un rabbin de 45 ans dont le nom n’a pas été cité, mais qui travaille pour la même cour, a été abattu dans la rue Hagiborim, proche de la route HaAtsmaout.

Un secouriste a déclaré qu’Iluz avait été blessé par balle dans le haut du corps.

La police doit vérifier s’il existe un lien entre les deux fusillades.

Les médias israéliens ont annoncé que des témoins de la seconde attaque avaient déclaré que le tireur était une femme.

Il n’y a pas eu d’arrestation en lien avec ces incidents, et la police n’a pas précisé si elle avait des suspects.

Un porte-parole de la cour rabbinique a déclaré au site d’information religieux Kikar HaShabbat qu’il s’agirait d’une erreur d’identité, et que le rabbin et le juge avaient été victimes d’une affaire liée au milieu criminel.

Iluz, père de sept enfants, vit à Migdal Haemek, en Galilée, a annoncé la Dixième chaîne. Il travaille à Haïfa un jour par semaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...