11 ans de prison pour avoir poignardé un homme, pris pour un Arabe
Rechercher

11 ans de prison pour avoir poignardé un homme, pris pour un Arabe

Shlomo Pinto, qui voulait se venger des attaques au couteau palestiniennes, devra payer 50 000 shekels à sa victime

Shlomo Pinto devant la cour de Haïfa, le 14 octobre 2015. (Crédit : Basel Awidat/Flash90)
Shlomo Pinto devant la cour de Haïfa, le 14 octobre 2015. (Crédit : Basel Awidat/Flash90)

Un Israélien juif a été condamné lundi à 11 ans de prison pour avoir poignarder un autre Juif qu’il avait pris pour un Arabe en octobre 2015, dans une tentative de revanche.

La cour du district de Haïfa a également condamné Shlomo Pinto, 33 ans, qui habite à Kiryat Ata, dans le nord du pays, à 18 mois de prison avec sursis et à verser des dédommagements de 50 000 shekels à la victime.

Pinto, qui avait été jugé coupable en décembre de tentative de meurtre et de « possession d’un couteau pour des motifs racistes » est emprisonné depuis son arrestation, et sa peine comprend le temps de détention préventive.

L’acte avait eu lieu au début d’une poussée de terrorisme palestinien qui a duré presque un an et a compté beaucoup d’attaques au couteau. Certains experts ont surnommé cette vague de violence « l’intifada des couteaux ».

Dans leur verdict, les juges ont écrit que, bien qu’il se soit excusé auprès de sa victime, Uri Razkan, et a été « convaincu que son geste était mauvais », ses regrets étaient particulièrement dus au fait qu’il avait confondu Razkan avec un Arabe « et causé du mal à quelqu’un dont il parle comme son ‘frère’, c’est-à-dire un Juif. »

Après avoir décidé de se venger des Arabes à cause des attaques au couteau, Pinto était entré dans un supermarché de Kiryat Ata, près de Haïfa, et avait approché un homme arabe en lui demandant s’il était arabe. L’homme, apparemment effrayé par la question, avait répondu que non.

Pinto, contenté par la réponse, avait avancé. Quelques minutes après, il avait vu Razkan et, estimant qu’il était arabe, avait commencé à le poignarder dans le haut du torse.

Les vidéos des caméras de surveillance de l’attaque montrent Pinto s’approchant de Razkan par derrière et le poignarder alors qu’il rangeait les rayons du magasin. Après une brève bagarre, Razkan réussit à s’enfuir, pourchassé par Pinto, qui s’arrête pour ramasser sa kippa, tombée au sol.

Pinto a été maîtrisé par des clients peu après et Razkan a été hospitalisé.

« Je travaillais, et d’un coup j’ai senti un coup de couteau dans mon dos », avait déclaré Razkan à la radio militaire.

« J’ai entendu un cri, ‘tu le mérites, tu le mérites, bâtards d’arabe !’ Quand je me suis retourné, j’ai vu un homme ultra-orthodoxe. J’ai crié ‘je suis Juif’, mais il essayait de continuer. J’ai juste couru, sinon j’aurai été tué. »

Uri Razkan, Israélien juif, a été poignardé par un attaquant juif qui pensait qu'il était arabe à Kiryat Ata, le 13 octobre 2015. (Crédit : capture d'écran Dixième chaîne)
Uri Razkan, Israélien juif, a été poignardé par un attaquant juif qui pensait qu’il était arabe à Kiryat Ata, le 13 octobre 2015. (Crédit : capture d’écran Dixième chaîne)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...