Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

12 ans de prison pour un père qui a poignardé l’homme qu’il prenait pour le violeur de sa fille

Au lieu de signaler l'individu à la police, l'agresseur s'est fait justice lui-même et a délibérément planifié le meurtre d'un innocent, qui a survécu mais garde de lourdes séquelles

Illustration : Des policiers, à Rishon Lezion, le 3 juillet 2022. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
Illustration : Des policiers, à Rishon Lezion, le 3 juillet 2022. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Un homme a été condamné à 12 ans de prison mercredi pour avoir tenté de tuer un homme qui, selon lui, avait violé sa fille.

Ilan Danino, un chauffeur de taxi, a été reconnu coupable de tentative de meurtre par le tribunal de district de Lod. Il a poignardé sa victime à 13 reprises dans le torse en septembre 2021. La victime, qui a subi une intervention chirurgicale lourde, a survécu mais a gardé de lourdes séquelles physiques et psychiques.

L’agression a eu lieu après que la fille de Danino a été violée en avril 2021, alors qu’elle avait 16 ans. Selon l’accusation, la jeune fille n’a parlé du viol à ses parents que quelques semaines après les faits, mais elle a publié un message à ce sujet dans un groupe privé sur Facebook, ce qui a permis à la police de prendre contact avec la jeune fille et de lancer une enquête.

Selon la fille de Danino, le violeur portait un masque et l’a attaquée dans le noir. Il s’est approché d’elle par derrière, l’empêchant ainsi de l’identifier. Elle a indiqué qu’il lui avait parlé en hébreu avec un accent arabe.

Selon la défense, le père a cru que le violeur était un habitué d’un kiosque qu’il fréquentait près de chez lui. Il n’a pas fait part de ses soupçons à la police, et a attendu l’homme à l’extérieur du kiosque. Il a ensuite forcé l’homme à monter dans son taxi et l’a conduit sur un parking, où il l’a accusé d’avoir violé sa fille et l’a poignardé à plusieurs reprises, selon le tribunal. Il a ensuite laissé sa victime pour morte.

Plus tard, Danino a affirmé qu’il avait simplement voulu confronter la victime et lui demander pourquoi il avait violé sa fille. « Nous avons eu un échange verbal », a-t-il déclaré. « Il m’a provoqué et j’ai perdu le contrôle. Je n’avais pas l’intention de le tuer ».

La défense a demandé à la cour de tenir compte des circonstances et d’accorder à Danino une peine moins lourde, de six à neuf ans, mais la cour a refusé.

Selon les juges, Danino a minutieusement planifié le meurtre d’un innocent qu’il n’avait aucune raison de soupçonner d’être l’auteur de l’attentat.

« Le tribunal n’a malheureusement pas pris en considération les circonstances particulières de l’incident, le contexte qui a poussé le père à agir et les échecs des forces de l’ordre et des services sociaux », ont déclaré à la Douzième chaîne les avocates Anat Yeari et Lilach Maor-Wolf, qui représentaient Danino. « Le père a été reconnu coupable et condamné à une peine de prison, mais le violeur, lui, court toujours. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.