16 ateliers clandestins d’armes fermés par Tsahal en Cisjordanie
Rechercher

16 ateliers clandestins d’armes fermés par Tsahal en Cisjordanie

Les opérations de l'armée ont provoqué une envolée du prix des armes ; Une Kalachnikov ou un M-16 "coûtent actuellement entre 40 000 et 50 000 shekels"

Morceau d'un fusil d'assaut M-16 trouvé pendant un raid des forces de sécurité israéliennes à Urif, près de Naplouse, dans le cadre d'une répression des armes illégales en Cisjordanie, le 10 juillet 2016. (Crédit : Shin Bet)
Morceau d'un fusil d'assaut M-16 trouvé pendant un raid des forces de sécurité israéliennes à Urif, près de Naplouse, dans le cadre d'une répression des armes illégales en Cisjordanie, le 10 juillet 2016. (Crédit : Shin Bet)

L’opération lancée par l’armée israélienne contre des ateliers palestiniens clandestins de fabrication d’armes en Cisjordanie s’est traduite par la fermeture de 16 d’entre eux depuis le début de l’année, a indiqué mardi un responsable militaire.

« Dans le cadre de la guerre que nous menons contre la production d’armes artisanales, nous avons saisi 200 armes, des munitions, des grenades et fermé 16 atelier clandestins depuis le début de 2016 », a affirmé le colonel Roman Gofman, commandant d’une brigade active en Cisjordanie, lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes.

Des magasins palestiniens vendant des pétards et des feux d’artifice sont également visés, leur marchandise pouvant être utilisée pour produire des grenades ou des engins piégés.

« Nos opérations ont provoqué une envolée du prix des armes au point que des fusils d’assaut de type Kalachnikov ou M-16 coûtent actuellement entre 40 000 et 50 000 shekels (entre 9 300 et 11 700 euros), limitant la possibilité des groupes terroristes locaux de s’équiper facilement », a poursuivi le colonel.

« De plus les patrons d’ateliers y réfléchissent maintenant à deux fois avant de vendre leurs armes à des groupes terroristes sachant que l’armée israélienne » les pourchasse, a-t-il ajouté.

Il s’est refusé à donner des précisions sur l’ampleur de la coopération entre l’armée israélienne et les services de sécurité de l’Autorité palestinienne dans la lutte contre le trafic et la production d’armes en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...