17 ans de prison pour le violeur d’une fillette de 10 ans
Rechercher

17 ans de prison pour le violeur d’une fillette de 10 ans

Shahar Rimoni, 22 ans, devra verser 100 000 NIS pour l'agression d'une enfant qui dormait; les avocats de la famille: le crime a "détruit le sentiment de sécurité de chaque parent"

Shahar Rimoni, accusé d'avoir violé une petite fille de 10 ans, est présenté au tribunal de Haïfa. (Capture d'écran : Walla news)
Shahar Rimoni, accusé d'avoir violé une petite fille de 10 ans, est présenté au tribunal de Haïfa. (Capture d'écran : Walla news)

Un homme a été condamné lundi à 17 ans de prison pour s’être introduit par effraction dans une maison en juin dernier dans la ville de Haïfa (nord du pays) et avoir violé une fillette de 10 ans qui dormait dans sa chambre.

Shahar Rimoni, 22 ans, a été reconnu coupable de viol, de sodomie, d’abus sur un mineur et d’effraction dans une résidence. Il a avoué les faits.

M. Rimoni a également été condamné à un an de mise à l’épreuve et à verser une indemnité de 100 000 NIS.

Michal Carmel et Yael Tov-El, les avocats représentant la petite fille, se sont félicités de la condamnation mais ont déclaré que la famille avait espéré une peine plus sévère d’au moins 20 ans car « l’accusé a attaqué une fillette chez elle, dans l’endroit le plus sûr ».

« Il s’agit de l’un des crimes les plus choquants de l’histoire de l’État d’Israël, un événement qui a porté atteinte au sentiment de sécurité personnelle de chaque parent du pays et de tous ceux qui vivent dans la ville de Haïfa », ont déclaré les avocats dans un communiqué. « La famille remercie la police israélienne pour la résolution rapide [de l’affaire] et espère que la sentence tiendra ce monstre éloigné du public et de leur fille pendant longtemps. »

Hagit Peer, du groupe de femmes Naamat, a déclaré que ce crime avait causé des dommages indicibles à la victime.

« C’est un homme qui a assassiné l’âme d’une fillette – il n’y a aucune punition prévue par la loi qui soit assez lourde pour un tel acte », a déclaré Peer à Walla.

M. Rimoni n’a pas encore décidé s’il allait faire appel, ont déclaré ses avocats.

Selon l’acte d’accusation, Rimoni a remarqué que la fenêtre d’un appartement était ouverte en juin de l’année dernière, et a décidé de s’y introduire pour commettre un cambriolage.

Il a enlevé la moustiquaire de la fenêtre et est entré dans la cuisine de l’appartement, a pris un couteau dans un tiroir et l’a utilisé pour ouvrir des placards fermés à clé à la recherche d’objets de valeur, selon l’acte d’accusation.

Rimoni a ensuite remarqué un jeu de clés de voiture accroché à un support et a décidé de voler le véhicule de la famille. Il s’est rendu dans la rue et l’a localisé, mais s’est ravisé par crainte de déclencher une alarme et est retourné à l’appartement.

Il a ensuite continué à fouiller l’appartement et a trouvé la jeune fille endormie dans sa chambre et l’a agressée.

Les preuves contre Rimoni comprennent l’ADN trouvé sur les lieux, les déclarations qu’il a faites et les déclarations de la jeune fille à un enquêteur spécial.

Rimoni a été adopté par un couple de Haïfa en provenance d’un orphelinat de Biélorussie, selon la Douzième chaîne de télévision. Il était connu de la police pour des crimes contre la propriété et de drogue, selon les médias en hébreu.

Par ailleurs, deux hommes ont été arrêtés dimanche soir, soupçonnés d’avoir violé une femme de la ville de Césarée. La police a déclaré que les suspects, âgés de 55 et 59 ans, étaient originaires de la ville voisine de Hadera. Les deux hommes devaient comparaître devant un tribunal lundi pour une audience sur leur détention.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...