170 célébrités signent le lancement d’une alliance juive/afro-américaine
Rechercher

170 célébrités signent le lancement d’une alliance juive/afro-américaine

Tiffany Haddish, Nick Cannon, Mayim Bialik, rejoignent cette organisation de l'industrie du spectacle pour soutenir la lutte "contre la haine et le fanatisme"

Tiffany Haddish sur le tapis rouge lors de la première de "Black Mitzvah", diffusé sur Netflix, au mois de décembre 2020. (Crédit : Netflix via JTA)
Tiffany Haddish sur le tapis rouge lors de la première de "Black Mitzvah", diffusé sur Netflix, au mois de décembre 2020. (Crédit : Netflix via JTA)

JTA — Ce sont plus de 170 responsables de l’industrie du spectacle qui ont signé une déclaration d’unité marquant le lancement d’une alliance conclue entre Juifs et Afro-américains dont l’objectif est de promouvoir le dialogue et la compréhension mutuelle.

Parmi les signataires célèbres, Tiffany Haddish (qui est afro-américaine et juive), Mayim Bialik, le joueur de la NFL Zach Banner (l’une des voix les plus fortes dans le milieu du sport s’étant prononcées contre l’antisémitisme), Terry Crews, Herbie Hancock, Sharon Osbourne et Nick Cannon (qui avait présenté ses excuses après avoir tenu des propos antisémites, l’année dernière, lors d’un podcast).

« Dans l’esprit de Martin Luther King Jr., du rabbin Abraham Heschel, et des nombreux Afro-américains et Juifs qui ont lutté, côte à côte, en faveur des droits civils, nous nous rassemblons aujourd’hui pour nous soutenir les uns les autres dans la lutte contre la haine et contre le fanatisme », est-il écrit dans la déclaration d’unité.

L’organisation mettra en place une programmation qui viendra appuyer ses objectifs de dialogue et de compréhension ainsi que des « voyages individuels tels que des pèlerinages dans des destinations qui sont historiquement et/ou culturellement significatives pour chaque communauté », selon le journal Hollywood Reporter.

Le logo de la ‘Black-Jewish Entertainment Alliance’ (Autorisation)

Cette alliance survient dans le sillage d’une année qui a connu une série de controverses antisémites impliquant plusieurs Afro-américains de l’industrie – des rappeurs Wiley et Jay Electronica à la star de la NFL, DeSean Jackson — et un mouvement de protestation mondial en faveur des droits des personnes noires suite à la mort de George Floyd, tué par un agent de police blanc.

De nombreuses personnalités afro-américaines, notamment Charles Barkley et Kareem Abdul-Jabbar, anciens joueurs phares de la NBA, avaient rejeté l’antisémitisme au sein des communautés afro-américaines après les incidents survenus l’année passée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...