Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

1ère lecture du projet de loi interdisant à l’UNRWA d’agir en territoire israélien – feu vert de la Knesset

Si elle était adoptée, cette loi aurait pour effet d'évincer l'UNRWA de toutes ses emprises en territoire israélien

Le siège de l'UNRWA, à Gaza City, le 8 février 2024. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)
Le siège de l'UNRWA, à Gaza City, le 8 février 2024. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)

Le projet de loi interdisant à l’UNRWA d’intervenir sur des terres appartenant à l’État israélien a été adopté en première lecture à la Knesset par 33 voix contre 10 mercredi, en réaction aux accusations faisant état de la participation de membres de l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens à l’attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre dernier.

« L’UNRWA est un levier des actions d’incitation et d’inculcation de la haine d’Israël qui porte préjudice aux ressortissants juifs. Dans les écoles qu’il gère à Jérusalem, des contenus antisémites sont enseignés, et les manuels scolaires font l’apologie des terroristes qui ont assassiné des femmes et des enfants », indique une note explicative du projet de loi, présenté par le député du Likud Boaz Bismuth.

« Le rôle de l’UNRWA est de s’occuper des réfugiés palestiniens, ce qui implique qu’elle n’ait rien à faire sur le territoire de l’État d’Israël », poursuit la note, ajoutant que « les institutions de l’UNRWA sont un terreau fertile pour les actions et incitations à la haine de l’État d’Israël ».

« Les quelques services fournis par l’UNRWA en territoire israélien sont peu importants, et même les résidents qui en bénéficient s’en plaignent. »

Pour gagner force de loi, le projet doit encore être adopté par la commission et trois lectures en séance plénière.

Plus tôt cette semaine, le ministre du Logement, Yitzhak Goldknopf, avait demandé au directeur général de l’Autorité foncière israélienne d’expulser l’agence des territoires israéliens dans lesquels elle opère actuellement.

Dans un courrier, Goldknopf a demandé à Yaakov Quint de « mettre immédiatement fin » à tous les accords entre l’ILA et l’UNRWA « de sorte que [les services de l’UNRWA ne se trouvent plus dans les emprises qui leur sont allouées » par l’État, comme les bureaux de l’organisation à Maalot Dafna ou Kafr Aqab, à Jérusalem.

On ignore si Goldknopf a l’autorité pour procéder à ces changements.

Israël accuse douze membres de l’UNRWA d’avoir pris part à l’attaque du Hamas du 7 octobre.

La semaine passée, l’armée israélienne a montré aux journalistes un centre de données du Hamas situé sous le siège de l’UNRWA dans la ville de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.