2 arrestations à Yitzhar pour des attaques contre des Palestiniens
Rechercher

2 arrestations à Yitzhar pour des attaques contre des Palestiniens

Le duo est interrogé pour des incidents de jets de pierres dans un village local ; la police a découvert des armes et des pétards à Yitzhar

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Munitions, pétards et une fronde ont été découverts par la police dans la yeshiva Od Yosef Hai, dans l'implantation radicale de Yitzhar, en Cisjordanie, le 15 mars 2016. (Crédit : police israélienne)
Munitions, pétards et une fronde ont été découverts par la police dans la yeshiva Od Yosef Hai, dans l'implantation radicale de Yitzhar, en Cisjordanie, le 15 mars 2016. (Crédit : police israélienne)

Deux Israéliens ont été arrêtés mardi pour des attaques présumées contre des Palestiniens pendant un raid ordonné par un tribunal dans une yeshiva de l’implantation radicale de Yitzhar, en Cisjordanie, a annoncé la police.

Les officiers ont effectué une descente dans la yeshiva Od Yosef Hai, où ils ont également trouvé des munitions, divers pétards et une fronde en possession des mineurs.

« Nous prenons au sérieux tous les cas de stockage illégal de différentes sortes d’armes, et nous appliquerons la loi partout », a déclaré la police.

Les deux suspects, un adulte et un mineur, ont été arrêtés pour une attaque avec des jets de pierre contre des Palestiniens du village d’Asira al-Qibliya il y a une semaine et demi. Ils ont été interrogés puis relâchés.

Un troisième mineur a été arrêté, la police déclarant qu’il avait attaqué les officiers pendant le raid et ensuite tenté de fuir. Il a été interrogé au quartier général de la police du Shomron [Samarie] puis relâché, avec un ordre de restriction l’interdisant d’approcher la yeshiva jusqu’au 18 mars.

En janvier, la cour du district de Lod avait condamné six résidents de Yitzhar à huit mois de prison, avec une peine de sursis de huit mois supplémentaires, pour avoir attaqué les forces de sécurité israéliennes. Ils ont été condamnés dans le cadre d’un accord judiciaire pour des accusations de jets de pierre, de vandalisme, et de perturbations du travail de la police à l’été 2013.

Les attaques, que la cour avait étiquetées comme « idéologiques », ont également inclus l’envoi de pneus enflammés sur les forces de sécurité en patrouille.

Les résidents de Yitzhar ont affronté les forces de sécurité à plus d’une occasion, y compris en avril 2014 quand ils ont démoli un poste de l’armée israélienne proche de l’implantation. Les autorités ont également démantelé les structures construites illégalement dans l’implantation.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...