Rechercher

2 blessés graves dans un accident sur la route 60

La collision entre un camion et une voiture a fait 3 autres blessés, une semaine après le décès d'une femme sur la même route ; la police a ouvert une enquête

Dossier : La Route 60 dans les collines du sud de Hébron en Cisjordanie, en avril 2014. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Dossier : La Route 60 dans les collines du sud de Hébron en Cisjordanie, en avril 2014. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Deux personnes ont été grièvement blessées dans une collision dimanche matin entre un camion et une voiture sur la route 60, l’autoroute de Cisjordanie où une autre automobiliste a été tuée dans un accident de la circulation la semaine dernière.

Trois autres personnes ont été blessées dans cette collision, qui s’est produite près de l’implantation de Havat Gilad, dans le nord de la Cisjordanie.

La police a déclaré que la voiture était un véhicule palestinien, mais n’a donné aucun détail supplémentaire sur le camion.

Une enquête a été ouverte.

L’accident a provoqué des embouteillages sur la route, principale voie de circulation en Cisjordanie, et la police a demandé aux conducteurs d’emprunter des itinéraires alternatifs.

La semaine dernière, Keren Ora Yoskovitch, une résidente de l’implantation de Har Brakha en Cisjordanie, a été tuée et une fillette de 8 ans a été grièvement blessée dans une collision entre deux voitures et un camion sur cette même route. Une seconde fillette d’un an et un homme ont été modérément blessés, selon les secouristes du Magen David Adom.

Un Palestinien, légèrement blessé, a été soigné par le service d’urgence du Croissant Rouge Palestinien.

Yossi Dagan, chef du conseil régional de Samarie, a imputé la responsabilité de cet accident au gouvernement, qui aurait négligé les routes de Cisjordanie, selon lui.

Le groupe de pression pour la sécurité routière Or Yarok a cité des chiffres du Bureau central des statistiques (CBS) montrant que 38 personnes ont été tuées l’année dernière sur les routes de Cisjordanie, et 33 en 2022. L’année dernière, 1 011 autres personnes ont été blessées sur les routes de Cisjordanie.

La semaine dernière, le PDG d’Or Yarok, Yaniv Jacob, avait également blâmé le mauvais état des routes en Cisjordanie.

« Des années de négligence se traduisent par des accidents mortels », avait précédemment déclaré Jacob dans un communiqué. « Le manque d’infrastructures de base, pour compenser les erreurs des conducteurs, et le manque de présence policière, pour prévenir les infractions routières qui mettent la vie en danger, sont des facteurs majeurs dans le nombre d’accidents mortels de la circulation. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...