2 enfants palestiniens de 8 ans arrêtés avec des couteaux devant une implantation
Rechercher

2 enfants palestiniens de 8 ans arrêtés avec des couteaux devant une implantation

Deux enfants ont été arrêtés près de Migdal Oz et ont avoué avoir été envoyés pour mener une attaque terroriste

Les couteaux retrouvés sur les deux enfants palestiniens de huit ans arrêtés près de l'implantation de Migdal Oz, au sud de Jérusalem, le 26 octobre 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Les couteaux retrouvés sur les deux enfants palestiniens de huit ans arrêtés près de l'implantation de Migdal Oz, au sud de Jérusalem, le 26 octobre 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)

Deux enfants palestiniens qui étaient munis de couteaux ont été arrêtés mercredi devant une implantation de Cisjordanie, au sud de Jérusalem, a annoncé l’armée israélienne.

« Des soldats ont identifié et appréhendé deux enfants palestiniens de moins de 10 ans près de la commune de Migdal Oz, a déclaré l’armée. Pendant le premier interrogatoire, les enfants ont avoué avoir été envoyés, armés de couteaux, pour mener une attaque terroriste. »

Les deux enfants ont été repérés près de la clôture de sécurité.

Peter Lerner, porte-parole de l’armée israélienne, a annoncé que les deux enfants avaient tout juste huit ans.

« Quand deux enfants de huit ans sont envoyés en mission pour attaquer des civils israéliens, il est clair que le discours haineux qui résonne dans la société palestinienne abuse les esprits les plus vulnérables », a-t-il déclaré.

Pendant le cycle de terrorisme au cours duquel 34 Israéliens sont morts et des dizaines ont été blessés, certains des terroristes qui ont mené des attaques au couteau avaient à peine 11 ou 13 ans.

L'implantation de Beit El, au nord de Ramallah, en Cisjordanie, en 2012. (Crédit : Oren Nahshon/Flash90)
L’implantation de Beit El, au nord de Ramallah, en Cisjordanie, en 2012. (Crédit : Oren Nahshon/Flash90)

Dimanche, des soldats israéliens avaient blessé un Palestinien à la jambe avec une balle en caoutchouc alors qu’il s’approchait de la clôture entourant l’implantation juive de Beit El, au nord de Ramallah, en Cisjordanie.

Les soldats qui gardaient la zone avaient repéré trois hommes devant Beit El. Afin de « dissuader les suspects », les soldats ont ouvert le feu avec des balles en caoutchouc, touchant l’un des hommes, avait annoncé un porte-parole de l’armée.

Les suspects ont ensuite fui les lieux, a annoncé l’armée, et les soldats ne les ont pas poursuivis.

« Ainsi, cet incident est terminé », avait déclaré le porte-parole. La nature de cet incident, qu’il ait été criminel, terroriste, ou simplement une erreur, n’avait pas été précisée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...