2 femmes tuées par des roquettes à Ashkelon après une pluie de roquettes
Rechercher

2 femmes tuées par des roquettes à Ashkelon après une pluie de roquettes

Des roquettes ont frappé le domicile d'une femme âgée; plusieurs Israéliens blessés lors des salves incessantes sur le sud; des chefs du Jihad islamique ont été tués par Tsahal

  • Une maison fortement endommagée par des tirs de roquettes dans la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, le 11 mai 2021. (JACK GUEZ / AFP)
    Une maison fortement endommagée par des tirs de roquettes dans la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, le 11 mai 2021. (JACK GUEZ / AFP)
  • Le bâtiment d'Ashkelon où une femme a été tuée par une roquette tirée depuis Gaza, le 11 mai 2021. (Zaka)
    Le bâtiment d'Ashkelon où une femme a été tuée par une roquette tirée depuis Gaza, le 11 mai 2021. (Zaka)
  • La scène où une roquette tirée depuis la bande de Gaza a touché une maison dans la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, le 11 mai 2021. (Tomer Neuberg/Flash90)
    La scène où une roquette tirée depuis la bande de Gaza a touché une maison dans la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, le 11 mai 2021. (Tomer Neuberg/Flash90)
  • Une maison fortement endommagée par des tirs de roquettes dans la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, le 11 mai 2021. (JACK GUEZ / AFP)
    Une maison fortement endommagée par des tirs de roquettes dans la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, le 11 mai 2021. (JACK GUEZ / AFP)
  • La scène où une roquette tirée depuis la bande de Gaza a touché une maison dans la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, le 11 mai 2021. (Tomer Neuberg/Flash90)
    La scène où une roquette tirée depuis la bande de Gaza a touché une maison dans la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, le 11 mai 2021. (Tomer Neuberg/Flash90)

Deux femmes ont été tuées et des dizaines de personnes ont été blessées, dont deux grièvement, lorsque des groupes terroristes palestiniens de la bande de Gaza ont tiré des barrages massifs de roquettes sur le sud d’Israël tout au long de la journée de mardi, entraînant des frappes aériennes de représailles meurtrières de la part de l’armée israélienne.

Ces décès constituent les premières victimes en Israël de la série de combats avec les groupes terroristes de Gaza qui a débuté lundi soir et au cours de laquelle des centaines de roquettes ont été tirées sur le territoire israélien.

Le groupe terroriste Hamas a affirmé qu’à un moment donné, mardi, il a tiré 137 roquettes en cinq minutes environ, dans une tentative apparente de submerger le système de défense antimissile Dôme de fer.

Moins d’une heure plus tard, lors d’un tir de barrage sur la ville côtière d’Ashkelon, dans le sud du pays, deux femmes ont été tuées par des roquettes, apparemment séparément. Il n’y a pas eu de détails immédiats sur leurs identités.

Un pompier israélien marche près de voitures touchées par une roquette tirée depuis la bande de Gaza, dans la ville d’Ashkelon, au sud d’Israël, le 11 mai 2021. (AP Photo/Ariel Schalit)

Un problème technique survenu sur une batterie du Dôme de Fer pendant le barrage massif de roquettes vers la ville côtière a empêché l’interception de certaines roquettes et pourrait être à l’origine des victimes et des décès.

Le dysfonctionnement a été réparé et la batterie est redevenue pleinement opérationnelle peu de temps après, selon les médias en hébreu.

La Douzième chaîne a rapporté qu’une attaque mortelle à la roquette a frappé directement une maison où vivaient une femme âgée et son aide-soignante, qui n’ont pas réussi à se rendre à temps dans un abri public. L’une des femmes a été tuée, a indiqué la chaîne, sans identifier la victime.

Les voisins d’une femme d’Ashkelon tuée par un tir de roquette en provenance de Gaza le 11 mai 2021, parlent aux journalistes. (Capture d’écran de la Douzième chaîne)

La chaîne a indiqué que l’abri se trouve à au moins une minute de course du domicile de la femme. La maison ne disposait pas de sa propre chambre sécurisée.

Des médecins ont déclaré au radiodiffuseur public Kan qu’une des femmes tuées par un tir de roquette à Ashkelon était israélienne et que l’autre victime était une travailleuse étrangère.

Le centre médical Barzilai d’Ashkelon a déclaré avoir pris en charge 74 victimes, dont deux blessés graves et deux dans un état modéré. Quarante-neuf personnes ont été traitées pour des blessures légères, les autres souffrant d’anxiété.

Un certain nombre de bâtiments de la ville ayant subi des tirs directs au cours de la journée et le nombre de bâtiments résidentiels dépourvus d’abris anti-bombes étant préoccupant, l’armée israélienne a demandé aux habitants de rester dans les zones blindées. Cette restriction a été levée par la suite – suivie, quelques minutes plus tard, par de nouvelles sirènes d’alerte aux roquettes sur la ville.

Le maire d’Ashkelon, Tomer Glam, a déclaré que quelque 25 % des habitants n’ont pas accès à une zone de sécurité lorsque des roquettes sont tirées sur la ville.

« C’est impossible quand la vie normale se transforme en état d’urgence en quelques minutes », a-t-il déclaré à la radio de l’armée. « Il y a des maisons des années 1960 où il n’y a pas de protection de base – il est temps que les responsables du trésor et les décideurs comprennent ce qui se passe ici dans la ville. »

Une photo montre un véhicule brûlé à Ashkelon après des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza, le 11 mai 2021. (JACK GUEZ / AFP)

Des centaines de roquettes ont été tirées sur Israël entre lundi soir et mardi après-midi, dont beaucoup ont été interceptées par les batteries de défense antimissile Dôme de fer, tandis que d’autres n’ont pas atteint leur cible et ont atterri dans la bande de Gaza.

Mardi après-midi, les attaques à la roquette se sont déplacées légèrement vers le nord, avec des projectiles tirés sur Ashdod, dont une roquette qui a directement touché un immeuble résidentiel. Des bâtiments ont également été touchés à Ashkelon, dont une école vide.

Lundi soir, une roquette a frappé directement une maison dans la région de Shaar HaNéguev, l’endommageant mais ne blessant pas ses occupants.

Aux premières heures de mardi, un missile a frappé un immeuble résidentiel à Ashkelon, blessant six Israéliens, dont quatre membres d’une même famille : des parents d’une quarantaine d’années, un enfant de 8 ans et un autre de 11 ans. Le père a été grièvement blessé à la tête, et les autres ont été légèrement blessés par des éclats d’obus.

Les assauts se sont poursuivis mardi après une nuit de tirs de roquettes presque constants sur les localités israéliennes proches de la bande de Gaza et alors que Tsahal a mené des frappes sur plus de 100 cibles dans l’enclave côtière, dans le cadre de ce qu’elle a appelé l’opération « Gardien des remparts », a indiqué l’armée. La veille, la bande de Gaza a connu une importante flambée de violence, notamment de rares tirs de roquettes sur Jérusalem, où les Palestiniens affrontent la police depuis plusieurs jours.

 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...