Deux hommes de Jérusalem-Est préparaient une fusillade sur la plage de Tel Aviv
Rechercher

Deux hommes de Jérusalem-Est préparaient une fusillade sur la plage de Tel Aviv

Opérant au nom du Hamas, Adam Muselmani et Mahmoud Abdel Latif sont devenus amis en 2017 alors qu'ils étaient incarcérés dans la prison de Nafha

Photo d'une plage de Tel Aviv lors d'une journée ensoleillée (Crédit photo : Nicky Kelvin / Flash90)
Photo d'une plage de Tel Aviv lors d'une journée ensoleillée (Crédit photo : Nicky Kelvin / Flash90)

Deux résidents de Jérusalem-Est ont été inculpés dimanche pour avoir préparé une attaque au nom du groupe terroriste du Hamas.

Selon les actes d’accusations déposés par le tribunal de Jérusalem, Adam Muselmani et Mahmoud Abdel Latif sont devenus amis en 2017 alors qu’ils étaient tous deux incarcérés dans la prison de Nafha.

Les deux hommes prévoyaient de perpétrer une fusillade au nom du Hamas sur une plage de Tel Aviv après leur libération de prison, peut-on lire dans les documents d’inculpation, citant le grand nombre d’attaques à Jérusalem et la forte présence policière dans la capitale.

Après leur libération en février 2019, Muselmani et Abdel Latif ont voyagé à Istanbul pour rencontrer un agent du Hamas, qui leur aurait suggéré de cibler une personnalité publique. Les documents d’inculpation notent que le membre du Hamas a cité l’ancien maire de la capitale Nir Barkat, l’ancien chef de la police Roni Alsheich et le militant du mont du Temple et ancien député du Likud Yehudah Glick.

En 2014, ce dernier avait été victime d’une tentative d’assassinat, un terroriste palestinien lui avait tiré quatre fois dessus à Jérusalem.

Le membre du Hamas leur a ensuite donné des fonds pour mener l’attaque et un pantalon dans lequel étaient cachés des messages du Hamas, selon le dossier d’inculpation.

Un troisième homme de Jérusalem-Est, Issa Bin Nazem Natsheh, a aussi été inculpé pour avoir contacté l’agent du Hamas à Istanbul et utilisé l’argent que celui-ci lui avait donné.

Les procureurs ont demandé leur maintien en détention – effective depuis leur arrestation en mars – jusqu’à la fin des poursuites judiciaires.

En janvier, un homme de Jérusalem-Est soupçonné d’avoir planifié l’assassinat du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du maire de Jérusalem l’année dernière, sur les ordres d’un groupe terroriste basé en Syrie, a été condamné à 11 ans de prison.

Muhammad Jamal Rashdeh, un Arabe-israélien de 31 ans, avait été arrêté le 24 avril 2018 et inculpé le 27 mai pour des faits de terrorisme. Dans une négociation de peine, il a été condamné pour conspiration avec l’ennemi en temps de guerre, de préparation d’attentats terroristes meurtriers, d’espionnage et de complot en vue de commettre un meurtre.

Un porte-parole du Shin Bet a déclaré que Rashdeh avait reçu ses ordres de membres du Front populaire pour la libération de la Palestine – Commandement général (FPLP-CG), un groupe terroriste basé en Syrie qui combat aux côtés du dictateur syrien Bashar el-Assad.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...