2 Palestiniens qui prévoyaient une attaque au nom du Hamas arrêtés
Rechercher

2 Palestiniens qui prévoyaient une attaque au nom du Hamas arrêtés

Les 2 hommes auraient prévu de placer des clous sur une route afin de forcer les voitures à s’arrêter puis d’ouvrir le feu

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Soldats israéliens pendant une opération d'arrestation dans le camp de réfugiés de Deheishe, près de Bethléem, en Cisjordanie, le 8 décembre 2015. Illustration. (Crédit : Shohat Nati/Flash90)
Soldats israéliens pendant une opération d'arrestation dans le camp de réfugiés de Deheishe, près de Bethléem, en Cisjordanie, le 8 décembre 2015. Illustration. (Crédit : Shohat Nati/Flash90)

Le Shin Bet a annoncé dimanche avoir arrêté deux Palestiniens suspectés d’avoir prévu une attaque à main armée au nom du Hamas, ainsi que plusieurs membres présumés du groupe terroriste dans le cadre d’une opération de répression en Cisjordanie.

Les deux hommes, Muhammad Aazi de Jamain, dans le nord de la Cisjordanie, et Noor Aldin Ghaith de Hébron, auraient prévu de placer des clous sur une route afin de forcer les voitures à s’arrêter puis d’ouvrir le feu, pour réaliser une attaque mortelle, a annoncé le Shin Bet.

Les deux hommes auraient étudié différentes routes pour leur attaque. Après son arrestation, Aazi a également remis une arme qui aurait dû être utilisée pour l’attaque, selon le Shin Bet.

Le service de sécurité a également arrêté plusieurs membres présumés du Hamas à Biddu, dans le centre de la Cisjordanie, qui ont mené plusieurs attaques près de Har Adar et Maale Hahamisha, dans la banlieue de Jérusalem.

Les suspects auraient jeté des engins explosifs improvisés et des cocktails Molotov contre les communes, mené une attaque à main armée à Har Adar, et prévu d’en faire une autre. Il n’y a pas eu de blessés dans ces incidents.

Le mois dernier, le service de sécurité a également arrêté plusieurs étudiants de l’université Bir Zeit de Cisjordanie, des membres du groupe Kutla Islamiyah, affilié au Hamas, qui aiderait le groupe terroriste à renforcer son emprise sur le campus, a indiqué le Shin Bet.

Les procureurs militaires devraient inculper les suspects dans les prochains jours.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...