2 policiers de Molenbeek agressés au couteau, pas de blessés
Rechercher

2 policiers de Molenbeek agressés au couteau, pas de blessés

"L'auteur des faits a été arrêté un peu plus loin par une autre patrouille et il est actuellement en cellule", a précisé la police

Les forces de sécurité du personnel pendant une opération dans le quartier de Molenbeek à Bruxelles le 16 novembre 2015. La police belge a lancé une nouvelle opération majeure dans le quartier de Molenbeek à Bruxelles, où plusieurs suspects dans les attentats de Paris avaient déjà vécu, le 16 novembre (Crédit ; AFP PHOTO / BELGA PHOTO immédiate / BENOIT DOPPAGNE)
Les forces de sécurité du personnel pendant une opération dans le quartier de Molenbeek à Bruxelles le 16 novembre 2015. La police belge a lancé une nouvelle opération majeure dans le quartier de Molenbeek à Bruxelles, où plusieurs suspects dans les attentats de Paris avaient déjà vécu, le 16 novembre (Crédit ; AFP PHOTO / BELGA PHOTO immédiate / BENOIT DOPPAGNE)

Deux policiers de Molenbeek ont été agressés à coups de couteau mercredi après-midi mais n’ont pas été blessés, a indiqué à l’AFP la police de cette commune bruxelloise d’où sont originaires plusieurs des personnes impliquées dans les attentats du 13 novembre à Paris.

« Vers 14H45, une patrouille (de deux policiers) a été attaquée avec un couteau par un homme alors qu’elle circulait dans le parc Bonnevie à Molenbeek », a expliqué une porte-parole de la police locale, Julie Mampuy, confirmant une information du quotidien La Dernière Heure.

« Ils ont reçu plusieurs coups de couteau mais ils ont été protégés par leur gilet pare-balles et ne sont heureusement pas blessés », a-t-elle ajouté.

« L’auteur des faits a été arrêté un peu plus loin par une autre patrouille et il est actuellement en cellule », a précisé la porte-parole, qui n’a pas souhaité donner de précisions sur l’identité ou les motivations du suspect.

Le parquet de Bruxelles a été saisi de l’enquête et devrait communiquer plus tard dans la journée, a conclu Mme Mampuy.

Le 6 août, deux policières avaient été blessées à la machette à Charleroi (sud) par un homme criant « Allah akbar » qui a été abattu par les forces de l’ordre, dans un contexte de menace terroriste persistante en Belgique comme dans les pays voisins.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...