2 résidents de Jérusalem Est accusés de projeter de mener une attaque pour l’EI
Rechercher

2 résidents de Jérusalem Est accusés de projeter de mener une attaque pour l’EI

Les deux hommes sont accusés d'avoir projeté de fabriquer un engin explosif destiné à viser un véhicule de l'armée israélienne

Un Palestinien marchant devant les forces de sécurité israéliennes à l'entrée du camp de réfugiés de Shuafat à Jérusalem-Est, le 2 décembre 2015 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)
Un Palestinien marchant devant les forces de sécurité israéliennes à l'entrée du camp de réfugiés de Shuafat à Jérusalem-Est, le 2 décembre 2015 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

Deux résidents d’un quartier arabe de Jérusalem-Est ont été inculpés lundi pour tentative d’attaque contre les forces de sécurité israéliennes avec un engin explosif au nom du groupe terroriste Etat islamique.

Mouasab Elian, 23 ans, et Samir Abed Rabbo, 38 ans, tous deux de Sur Baher, sont accusés d’avoir comploté pour fabriquer un explosif dans le but de faire exploser un véhicule appartenant aux forces de sécurité israéliennes en 2015.

L’acte d’accusation, présenté par le procureur d’Etat au tribunal de première instance de Jérusalem tribunal, accuse les deux hommes de plusieurs infractions, dont pour appartenance à une organisation illégale, appartenance à un groupe terroriste, le soutien d’un groupe terroriste et pour être entré en contact avec des agents étrangers.

Selon l’acte d’accusation, Elian a tenté de se rendre en Syrie pour combattre aux côtés de l’Etat islamique après être devenu un partisan du groupe terroriste par le biais d’un groupe religieux, avec lequel il a étudié à Jérusalem en 2014.

Cependant, il n’a réussi à aller aussi loin que la Jordanie, où il a été arrêté, interrogé et expulsé vers Israël avant qu’il ne puisse acquérir un passeport jordanien pour aller en Turquie, puis en Syrie.

De retour en Israël, il a commencé à collecter de l’argent dans le but de se rendre directement d’Israël en Turquie. Elian se serait également informé sur la façon de rejoindre le groupe terroriste basé en Syrie par le biais de l’organisation qui lui est affiliée dans la péninsule du Sinaï en Egypte.

À une date indéterminée en 2015, il a rencontré Abed Rabbo, qui a acquis l’idéologie de l’Etat islamique et une certaine connaissance des explosifs sur Internet, et l’a recruté pour l’aider à fabriquer une bombe, selon l’acte d’accusation.

Parmi les instruments que les deux auraient acheté pour fabriquer la bombe, il y avait un téléphone portable destiné à être utilisé comme une télécommande pour faire exploser la bombe, un moulin à café pour moudre les matériaux nécessaires pour produire l’explosif, un voltmètre et de l’oxyde de fer en poudre.

Ils se seraient rencontrés pour discuter d’autres équipements dont ils auraient besoin pour terminer la fabrication de la bombe et pour aborder leurs plans pour une attaque.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...