Rechercher

2 responsables de l’AP arrêtés par Israël pour enlèvement d’un Américain

La victime, également citoyenne israélienne, aurait vendu des biens immobiliers de la Vieille Ville à des investisseurs juifs, un acte passible de peine de mort au sein de l'AP

Illustration: la police des frontières israélienne monte la garde dans al Vieille Ville de Jérusalem, le 17 août 2018. (Crédit : AP /Mahmoud Illean)
Illustration: la police des frontières israélienne monte la garde dans al Vieille Ville de Jérusalem, le 17 août 2018. (Crédit : AP /Mahmoud Illean)

Deux responsables palestiniens ont été arrêtés par les forces palestiniennes durant le week-end. Ils sont soupçonnés d’avoir enlevé un Palestinien résidant à Jérusalem, citoyen américain, ont annoncé dimanche leurs avocats.

Israël a arrêté Adnan Gheith, gouverneur palestinien de Jérusalem et Jihad Fahiq, directeur des services du renseignement de l’AP, pour des délits qu’ils auraient commis en Cisjordanie, a indiqué dimanche l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Ils sont suspectés d’avoir pris part à l’enlèvement d’un résident de Jérusalem il y a deux semaines, qui est détenu par l’Autorité palestinienne (AP) en Cisjordanie, ont déclaré les avocats à l’agence de presse Reuters. Les deux hommes nient toute malversation.

La comparution d’Adnan Gheith devant un tribunal israélien doit avoir lieu d’ici quatre jours, a précisé l’OLP dans un communiqué.

La chaîne israélienne Hadashot a rapporté que l’homme enlevé était recherché par les Palestiniens pour avoir vendu des arabes dans la Vieille Ville de Jérusalem à des investisseurs juifs.

Les Palestiniens condamnent régulièrement à mort les personnes accusées d’avoir vendu des terres aux Israéliens. Dans les faits, le président de l’AP Mahmoud Abbas, n’a autorisé aucune exécution depuis les élections de 2004.

Adnan Gheith, gouverneur palestinien de Jérusalem. (Crédit : capture d’écran Youtube)

Au lieu de cela, il condamne aux travaux forcés à perpétuité « quiconque détourne, loue ou vend des terres à l’Etat ennemi ou à l’un de ses sujets ».

Selon le reportage, l’homme enlevé est un arabe israélien et citoyen américain.

L’ambassade américaine, interrogée à la suite de ce reportage, a déclaré à Reuters qu’elle avait connaissance de l’incident.

« Nous sommes au courant d’informations selon lesquelles un citoyen américain serait détenu par l’Autorité palestinienne. Quand un citoyen américain est incarcéré ou détenu à l’étranger, le département d’Etat met tout en oeuvre pour apporter l’assistance consulaire nécessaire », a déclaré un responsable.

Un grand nombre de forces de sécurité israéliennes ont arrêté Ghaith alors qu’il se rendait au mariage d’un membre de sa famille dans le quartier de Beit Hanina à Jérusalem, a déclaré son frère Hani Ghaith.

Pour le numéro deux de l’OLP Saëb Erekat, cette arrestation est « un nouveau pas (…) contre la présence palestinienne à Jérusalem », et constitue une violation de la législation israélienne concernant les institutions palestiniennes dans la ville.

« Les menaces à l’encontre de responsables palestiniens, leur détention, y compris l’enlèvement du gouverneur Gheith, font partie d’un plan destiné à saper toutes les bases d’une solution politique basée sur deux Etats aux frontières de 1967 », a ajouté M. Erekat dans un communiqué.

L’armée israélienne s’est abstenue du moindre commentaire sur l’arrestation de M. Gheith. Interrogé par l’AFP, le porte-parole de la police Micky Rosenfeld s’est lui contenté de faire état de l’arrestation « de deux personnes » et « de l’ouverture d’une enquête ».

L’OLP est dirigée par Mahmoud Abbas, qui a aussi la haute main sur le parti Fatah et l’Autorité palestinienne, principale interlocutrice des dirigeants étrangers.

Photo prise depuis le Mont des Oliviers, montrant la Vieille Ville de Jérusalem avec au centre le Dôme du Rocher, le 6 décembre 2017. (AFP Photo/Ahmad Gharabli)

Fin août, Abbas a nominé Ghaith, résident du quartier de Silwan et militant du Fatah, au rôle très cérémonieux de gouverneur de l’AP à Jérusalem.

Dans son nouveau, Ghaith est chargé de superviser les opérations de l’AP dans les quartiers sous sa juridiction, aux abords de Jérusalem.

Israël arrête rarement des responsables haut-placés de l’AP.

Cependant, les forces de sécurité israéliennes ont arrêtés Ghaith à plusieurs reprises par le passé, soupçonné d’incitation, a ajouté Hani Ghaith.

Des témoins oculaires ont raconté que les forces de sécurité israéliennes ont arrêté Faqih près d’Al-Judeira, un village du centre de la Cisjordanie, et l’ont transféré vers un centre de détention à Jérusalem, selon Wafa.

Adnan al-Husseini, un membre de la Commission exécutive de l’OLP, a condamné les arrestations de Ghaith et Faqih, affirmant qu’elles « ciblent la présence palestinienne à Jérusalem », a ajouté Wafa.

Husseini a appelé la communauté internationale à intervenir pour la libération des deux responsables de l’AP.

Yousif Mahmoud, porte-parole du gouvernement de l’AP, a décrit ces arrestations comme « un nouveau crime au détriment de notre peuple, de ses dirigeants et de sa capitale éternelle », selon Wafa.

Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l’Etat auquel ils aspirent.

L’OLP était représentée à Jérusalem-est par la Maison de l’Orient jusqu’à sa fermeture par les autorités israéliennes en 2000.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...