2 start-ups israéliennes dans le récent rapport des entreprises révolutionnaires
Rechercher

2 start-ups israéliennes dans le récent rapport des entreprises révolutionnaires

Autotalks et Adverif.ai ont été cités dans la liste des entreprises "qui changent la donne" établie par la firme d'analyse de données CB Insights

Une simulation de voitures utilisant le système véhicule-à-véhicule d'Autotalks (Capture d'écran : YouTube via JTA)
Une simulation de voitures utilisant le système véhicule-à-véhicule d'Autotalks (Capture d'écran : YouTube via JTA)

Deux start-ups israéliennes ont été nommées parmi 36 entreprises se caractérisant par leur développement rapide dans le monde entier – ou, dit le document, « des entreprises qui changent le monde » – dans un nouveau rapport 2019 des firmes « qui changent la donne » établi par la société d’analyse de données de New York CB Insights.

Ces start-ups israéliennes sont Autotalks, un fabricant de systèmes de communication véhicule-à-véhicule utilisés dans les voitures à conduite autonome, basé à Kfar Netter qui, au mois de juillet, a obtenu un investissement du fabricant automobile multinational sud-coréen Hyundai Motor Company. Deuxième entreprise israélienne, AdVerif.ai, une société basée à Tel Aviv et spécialisée dans l’intelligence artificielle qui permet aux publicitaires, aux diffuseurs et aux réseaux de petites annonces de modérer les contenus et de lutter contre les fake news.

« Nos start-ups sélectionnées sont des entreprises qui se développent à grande vitesse dans des technologies pionnières et qui ont le potentiel de transformer les sociétés et l’économie dans le bon sens », dit le rapport établi par CB Insights.

La firme d’analyse de données a évalué des start-ups dans douze catégories, notamment le V2XT (Vehicle-to-Everything Tech), la défense contre la désinformation, l’intelligence artificielle de pointe, l’intelligence artificielle quantique, les services intelligents, les tueurs de super-bactéries, les médicaments non-opioïdes contre la douleur et les stimulateurs de longévité – des start-ups utilisant l’intelligence artificielle pour combattre le vieillissement et les pathologies dues à l’âge.

Vingt-huit des entreprises « qui changent la donne » sont situées aux Etats-Unis ou s’y sont installées, a fait savoir le rapport. Les autres firmes se trouvent au Canada, en Inde, en Israël, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas.

Autotalks a été classé dans la catégorie V2X, aux côtés de Kymeta, basé à Washington et à Seattle, qui commercialise une antenne basée sur des métamatériaux et activée par logiciel pour apporter une haute connectivité par satellite à haute bande à tout objet en mouvement. Dans la même catégorie encore, une start-up de Californie, Savari, qui développe des technologies par capteurs sans fil et des logiciels pour les communications V2X pour soutenir les services de transport intelligents.

Adverif.ai a été choisi dans la catégorie de la Défense contre la désinformation aux côtés de deux autres entreprises : New Knowledge, installée au Texas, une firme de cyber-sécurité spécialisée dans la création de systèmes de défense contre la désinformation contre les attaques menées par des campagnes coordonnées de désinformation et AI Foundation, qui combine l’apprentissage automatique et les êtres humains pour identifier des contenus malins, visant à disséminer de fausses informations.

La technologie V2X permet aux véhicules de communiquer les uns avec les autres, avec les autres usagers des routes et les infrastructures routières, avec pour objectif d’augmenter la sécurité routière et la mobilité. Les capteurs oeuvrent dans tous les environnements et dans toutes les conditions climatiques, aidant à prévenir les collisions et à éviter les situations dangereuses, a établi le rapport.

Dans les véhicules pilotés, les systèmes V2X donnent au conducteur des alertes et des notifications et ils peuvent également prendre le contrôle du véhicule dans les situations dangereuses. Dans les véhicules autonomes, le V2X complète les capteurs existants et leur permet de prendre des décisions plus informées, facilitant l’interaction avec les autres usagers des routes.

Adverif.ai, créé en 2017, a été fondé par Or Levi, qui a travaillé dans l’apprentissage automatique et qui est spécialisé dans les technologies relatives à la publicité et dans l’analyse de texte.

L’algorithme FakeRank mis au point par l’entreprise aide à détecter les fake news, indique son site, en utilisant l’apprentissage profond et des techniques de traitement du langage pour comprendre la signification d’une information et vérifier qu’elle est soutenue par les faits.

Les catégories de CB Insight ont sélectionné des entreprises utilisant des algorithmes pour contrôler des « millions d’articles des médias » avec pour objectif d’identifier les tendances technologiques révolutionnaires. Les entreprises ont été choisies en utilisant des algorithmes qui traquent « la santé de l’entreprise », avec notamment leurs financements récents, la qualité de leurs investisseurs et les soumissions émanant des firmes et des professionnels, a indiqué le rapport.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...