200 000 survivants de la Shoah vivent en Israël
Rechercher

200 000 survivants de la Shoah vivent en Israël

Environ un tiers a rejoint l’État juif pour fuir les États alliés des nazis dans le monde arabe ; cette population passera à 53 000 d’ici 2030

Une survivante de la Shoah montre son tatouage (Crédit : Christopher Furlong/Getty Images via JTA)
Une survivante de la Shoah montre son tatouage (Crédit : Christopher Furlong/Getty Images via JTA)

Israël abrite environ 200 000 personnes dont la vie a été impactée par le régime nazi, dont un tiers provient de pays du monde arabe, selon les chiffres officiels publiés jeudi à l’approche de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de la Shoah, dimanche.

Près de deux tiers d’entre eux, soit 65 %, venaient d’Europe, alors que 35 % venaient du monde arabe.

Les chiffres datent de 2017, c’est la dernière année pour laquelle les chiffres sont disponibles. Les agences d’état israéliennes définissent comme survivant toute personne « exposée » au régime nazi, y compris celles qui ont vécu dans des pays conquis par l’Allemagne nazie ou qui étaient sous influence directe des nazis entre 1933 et 1945, mais aussi les réfugiés qui ont fui ces régions à cause d’eux.

Les chiffres publiés jeudi révèlent une population vieillissante de survivants, qui disparaît rapidement. L’Autorité des allocations pour les survivants de la Shoah du ministère des Finances a reconnu 220 800 personnes comme y étant éligibles à la fin 2016. Un an plus tard, fin 2017, ce chiffre a chuté d’environ 8 500 personnes, soit environ 212 300 survivants.

En se basant sur des données démographiques pour réaliser des prévisions, l’Etat d’Israël s’attend à voir la population de survivants baisser fortement à 167 000 l’année prochaine, puis à 102 000 en 2025, avant d’arriver à 53 000 en 2030. Tous les survivants auront alors plus de 90  ans.

Aujourd’hui, les survivants sont tous âgés de plus de 73 ans – la Seconde Guerre mondiale s’étant achevée il y a 73 ans – l’âge médian pour les hommes (à la fin 2017) étant de 81,6  ans et de 82,4  ans pour les femmes.

Des survivants de la Shoah et leurs familles se sont réunis à Jérusalem pour chanter ensemble une chanson appelée « Chai », le mot hébreu pour « vie », à l’initiative de l’association Koolulam. (Capture d’écran YouTube)

Les femmes vivant généralement plus longtemps que les hommes, elles représentent 60  % de la population de survivants, soit 126  600 personnes. Le pourcentage de femme augmente à chaque génération.

Environ 23  % des survivants étaient des bébés pendant la guerre, nés entre 1939 et 1941. 29 % étaient nés en 1932 ou avant et étaient âgés de 85 ans ou plus en 2017.

Plus d’un tiers, soit 38 %, des survivants, est arrivé en Israël dans les trois premières années suivant la fondation de l’Etat juif. Ces survivants venaient principalement de Pologne, de Bulgarie et de Hongrie, mais aussi d’Irak et de Libye.

Ceux en provenance du monde arabe fuyaient des pogroms inspirés par les nazis, comme celui de Farhoud en Irak en 1941, ou des territoires contrôlés par les nazis ou leurs alliés. Ils faisaient face à des restrictions quotidiennes, comme au Maroc ou en Tunisie, alors sous autorité du régime français de Vichy.

29 % des victimes de la Shoah sont arrivées en Israël au cours des 38 années suivantes, soit entre 1952 et 1989. Cela comprenait des vagues importantes dans les années 1950 et 1960 venues du Maroc et de Tunisie.

Cette période a été marquée par l’arrivée en Israël du dernier tiers de la population rescapée de la Shoah. Il s’agissait surtout de la vague d’immigration issue de l’ancienne Union soviétique, qui a démarré au début des années 1990.

Seulement 2 % de la population de survivants, soit environ 3 800 personnes, est issue de l’Allemagne nazie, qui comprenait à l’époque l’Allemagne et l’Autriche. Environ deux-tiers d’entre eux, soit 65 %, sont arrivés en Israël avant la fondation de l’Etat en 1948.

Les chiffres ont été publiés jeudi par le Bureau central des Statistiques et s’appuient sur des données de l’Autorité des allocations pour les Survivants de la Shoah du ministère des Finances.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...