27,7 M $ pour développer l’entrepreneuriat sur les campus en Israël
Rechercher

27,7 M $ pour développer l’entrepreneuriat sur les campus en Israël

Les fonds seront distribués à des universités sélectionnées sur 5 ans pour encourager la créativité des étudiants et l'innovation

Image illustrative d'entrepreneuriat (teddybearpicnic; iStock by Getty Images)
Image illustrative d'entrepreneuriat (teddybearpicnic; iStock by Getty Images)

Avec la soif de nouveaux talents technologiques de la Startup Nation, le Conseil d’Israël pour l’Enseignement supérieur (CHE) a alloué 27,7 millions de dollars sur les cinq prochaines années pour encourager des universités à mettre en place ou à renforcer leurs programmes d’entrepreneuriat et d’innovation.

« Les institutions académiques de la nation ne se focalisent pas assez sur ces valeurs », a déclaré le conseil dans un communiqué, et le CHE « vise à changer cela ».

Cette semaine, le CHE a dévoilé sa Nouvelle vision de Campus, qui vise à présenter aux étudiants et aux membres de l’université toutes les disciplines du monde de l’entrepreneuriat et de l’innovation. L’initiative a pour objectif que les campus israéliens se situent sur un pied d’égalité avec d’autres pays, notamment aux Etats-Unis, où de nombreuses universités ont créé depuis longtemps des centres d’entrepreneuriat et d’innovation, a précisé le communiqué.

Le plan cherche à développer dans les campus un « environnement de créativité et de collaboration, à faire tomber les barrières entre toutes les disciplines, les étudiants et le personnel, pour que les étudiants deviennent des acteurs de l’entrepreneuriat, afin de promouvoir les échanges d’idées multidisciplinaires et la collaboration entre les étudiants et les chercheurs », précisait le communiqué.

Des étudiants de l’Université de Tel Aviv, le 14 octobre 2018. (Flash90)

Les financements seront distribués sur cinq années aux établissements suivants : l’Université hébraïque de Jérusalem, l’Académie Bezalel d’Art et de Design, l’Université Arzieli d’Ingénierie à Jérusalem, l’Université de Tel Aviv, l’Université Shenkar d’Ingénierie. Le Design. L’art, et l’Université Afeka d’Ingénierie à Tel Aviv, l’Institut Israël de Technologie Technion, l’Université d’Haïfa, l’Université ORT Braude d’Ingénierie à Karmiel, l’Université Tel-Hai en Galilée, l’Institut Holon de Technologie à Holon, l’Université Bar-Ilan à Ramat gan, l’université Ben-Gurion du Negev à Beer-Sheva, l’université Sapir à Sderot, et l’Université d’Ariel.

L’objectif consiste à promouvoir des centres d’entrepreneuriat vibrants et inspirants qui encourageront les étudiants à être actifs et à penser de manière innovante, en interaction avec les meilleurs chercheurs que l’institution académique peut offrir », a déclaré la professeure Yaffa Zilbershats, présidente du Comité des projets et du budget du CHE, dans un communiqué. « Les changements rapides dans l’industrie technologique imposent de réaliser les ajustements nécessaires et d’intégrer le monde de l’innovation et de l’entrepreneuriat dans chaque institution académique en Israël ».

En pratique, les universités à travers le pays ont déjà développé des programmes d’entrepreneuriat afin d’armer leurs étudiants avec les connaissances théoriques fondamentales mais aussi de leur donner un suivi pratique de mentors, les réseaux et les conseils sur les meilleures manières d’approcher les investisseurs alors que l’innovation est en forte croissance en Israël.

Photo de nuit de l’Ecole d’entrepreneuriat Adelson d’IDC (Crédit : Oded Amram)

Le Centre interdisciplinaire Herzliya (IDC) a été mis en place par l’Ecole d’Entrepreneuriat Adelson (ASE), qui est devenu le véritable centre pour les activités entrepreneuriales de l’établissement privé, à la fois académique et en dehors d’un cursus classique. L’institut privé à but non lucratif, un fleuron de l’éducation supérieur, propose à ses étudiants son programme entrepreneuriat Zell, un programme de développement de projets d’investissements à risque au sein du monde académie.

Dans le même temps, l’Université hébraïque de Jérusalem a déjà des projets pour inclure l’entrepreneuriat dans le cursus de base de tous ses étudiants, y compris les étudiants en histoire, ingénierie et en philosophie.

L’année dernière, l’université Ben-Gurion du Negev a mis en place un programme d’entrepreneuriat, intitulé Yazamut 360, qui vise à encourager ses étudiants, membres du personnel et chercheurs à développer et à perfectionner leurs compétences entrepreneuriales. Le professeur Dan Shechtman, lauréat du prix Nobel, dirige un cours sur l’entrepreneuriat technologie à l’Institut de Technologie d’Israël Technion depuis plus de 30 ans.

Maintenant, ces institutions recevront un financement du CHE pour développer ces initiatives et d’autres projets similaires.

Les universités seront encouragées à attirer des chercheurs israéliens de pointe de multiples domaines et industries et à organiser des activités comme des hackathons et des rencontres pour stimuler la collaboration et la créativité, précisait le communiqué du CHE. Des étudiants de toutes les disciplines du campus seront formés à l’entrepreneuriat et travailleront avec des maîtres de conférence et des chercheurs, mais aussi des mentors professionnels, « pour créer des projets importants et qui auront de l’impact sur la société ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...