3 femmes ont dû quitter la parade LGBT de Chicago en raison d’un drapeau “offensant” avec une étoile de David
Rechercher

3 femmes ont dû quitter la parade LGBT de Chicago en raison d’un drapeau “offensant” avec une étoile de David

Les organisateurs de la marche “anti-sioniste” affirment que les drapeaux arc-en-ciel avec une étoile de David ne “mettent pas les gens en sécurité”

Participants à la Gay Pride de San Francisco avec un drapeau arc-en-ciel orné d'une étoile de David, le 30 juin 2014. Illustration. (Crédit : Wikimedia Commons/via JTA)
Participants à la Gay Pride de San Francisco avec un drapeau arc-en-ciel orné d'une étoile de David, le 30 juin 2014. Illustration. (Crédit : Wikimedia Commons/via JTA)

Une parade de Chicago célébrant la communauté lesbienne a interdit à trois femmes juives de porter des drapeaux de fierté ornés d’une étoile de David.

Les organisateurs de la 21e Marche Dyke de Chicago ont dit aux femmes que leurs drapeaux arc-en-ciel avec une étoile de David blanche au centre allaient offenser de nombreuses personnes.

Un collectif de membres de la Marche Dyke a déclaré au Windy City Times qu’il avait été demandé aux femmes de partir parce que la marche était « anti-sioniste » et « pro-palestinienne ».

Plus de 1 500 personnes LGBT et des soutiens ont participé à la marche de samedi. A un moment, des chrétiens extrémistes ont organisé une contre-manifestation, selon le em>Windy City Times.

L’une des marcheuses juives, Laurel Grauer, directrice de la région Midwest de l’association A Wider Bridge, qui forge des relations entre les Juifs JGBT d’Israël et d’Amérique du Nord, a dit au journal qu’elle apportait son drapeau de fierté juive à la même parade depuis plus de dix ans, et affirmé qu’il « célèbre mon identité juive et homosexuelle. » Elle a ajouté qu’elle ne comptait plus le nombre de personnes qui l’ont harcelé samedi en raison de son drapeau.

« Les gens m’ont demandé si j’étais une sioniste, et j’ai dit ‘oui, je me préoccupe de l’Etat d’Israël mais je crois aussi à une solution à deux états et à une Palestine indépendante’, a dit Grauer. Il est difficile de se faire à l’idée de l’inclusion quand vous excluez des gens comme cela. Les gens disent ‘tu peux être gay, mais pas de cette manière’. Nous ne nous sommes pas senties les bienvenues. Nous ne nous sommes pas senties incluses. »

Un marcheur a défendu les drapeaux dans un post publié sur la page Facebook de la Marche Dyke de Chicago.

« Les drapeaux qui ont ‘offensé’ les gens n’étaient PAS un drapeau de l’Etat moderne d’Israël, ce sont des drapeaux de fierté ornés de l’étoile de David. L’étoile de David est, d’abord et avant tout, un symbole juif, depuis bien avant que l’Etat moderne d’Israël ne soit même une pensée. C’est un symbole du peuple juif depuis des siècles, et celles qui marchent le mettent sur leur drapeau pour représenter leur intersectionnalité en tant que LGBTQ + Juives », pouvait-on lire.

« Elles n’utilisaient pas la Marche Dyke pour montrer leur soutien à Israël. Elles ne faisaient pas de déclaration politique à ce sujet. Elles montraient simplement qui elles sont, et que leur foi religieuse fait partie de leur identité. Exclure ces drapeaux, et les gens qui marchaient avec en même temps, montre un profond niveau d’ignorance, et oui, cela montre aussi de l’antisémitisme prétendant être des valeurs libérales », ajoutait le post.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...