Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

3 œuvres d’art spoliées à des Juifs par les nazis restituées aux ayants droit à Paris

Les trois œuvres faisaient partie des 2 200 œuvres sélectionnées parmi celles retrouvées en Allemagne à la fin de la Seconde Guerre mondiale, rapportées en France et non restituées

La ministre française de la Culture Rima Abdul-Malak, Felix de Marez Oyens et son épouse Theodora de Marez Oyens, représentant les héritiers d'Ernst et Agathe Saulmann et Harry Fuld junior, lors d'une cérémonie de restitution de trois œuvres d'art spoliés à des Juifs allemands par les nazis entre 1933 et 1945, à Paris, le 18 avril 2023. (Crédit : ALAIN JOCARD / AFP)
La ministre française de la Culture Rima Abdul-Malak, Felix de Marez Oyens et son épouse Theodora de Marez Oyens, représentant les héritiers d'Ernst et Agathe Saulmann et Harry Fuld junior, lors d'une cérémonie de restitution de trois œuvres d'art spoliés à des Juifs allemands par les nazis entre 1933 et 1945, à Paris, le 18 avril 2023. (Crédit : ALAIN JOCARD / AFP)

Deux tableaux et une sculpture du XVe siècle, spoliés par les nazis entre 1933 et 1945 à des Juifs allemands, ont été restitués mardi à Paris à leurs ayants droit.

La ministre française de la Culture, Rima Abdul Malak, a remis aux ayants droit d’Agathe et Ernst Saulmann un tableau sur bois de l’école florentine du XVe siècle intitulé « Scène de bataille : Siège de Carthage par Scipion Émilien » qui se trouvait au musée des Beaux-Arts d’Angers, ainsi qu’une « Vierge à l’Enfant », de l’école padouane du XVe siècle, qui se trouvait au musée de Picardie d’Amiens.

Une sculpture d’une « Vierge de Pitié », réalisée dans l’entourage de Gil de Siloé (XVe siècle), et qui se trouvait au Louvre, a été remise aux ayants droit de Harry Fuld junior.

La ministre a également annoncé qu’elle présenterait mercredi en Conseil des ministres le projet de loi visant « à faciliter d’autres restitutions d’œuvres » spoliées par l’Allemagne nazie, a précisé à l’AFP son ministère.

Les trois œuvres rendues mardi faisaient partie des biens dits « Musées nationaux Récupération » (MNR), soit 2 200 œuvres sélectionnées au début des années 1950 parmi celles retrouvées en Allemagne à la fin de la Seconde Guerre mondiale, rapportées en France et non restituées.

La ministre française de la Culture Rima Abdul-Malak et le directeur général du Magen David Adom UK, Daniel Burger, lors d’une cérémonie de restitution de trois œuvres d’art pillées à des Juifs allemands par les nazis entre 1933 et 1945, à Paris, le 18 avril 2023. (Crédit : ALAIN JOCARD / AFP)

Les époux Agathe et Ernst Saulmann, femme photographe et industriel du textile, possédaient une importante collection d’œuvres d’art. Contraints de fuir l’Allemagne nazie en 1935 en raison des persécutions antisémites, ils ont émigré en Italie puis en France.

Les deux tableaux, passés par la France pendant l’Occupation et trouvés en Allemagne dans la collection de Hermann Goering, furent rapatriés en France à la Libération, sans que leur propriétaire soit identifié. Ils ont été sélectionnés comme œuvres MNR en 1949.

Concernant Harry Fuld junior, il fut lui aussi contraint à l’exil vers la Grande-Bretagne en 1937, en raison des persécutions antisémites. Sa collection, restée en Allemagne, fut confisquée et vendue en 1943.

La ministre française de la Culture Rima Abdul-Malak, Felix de Marez Oyens et son épouse Theodora de Marez Oyens, représentant les héritiers d’Ernst et Agathe Saulmann et Harry Fuld junior, lors d’une cérémonie de restitution de trois œuvres d’art spoliés à des Juifs allemands par les nazis entre 1933 et 1945, à Paris, le 18 avril 2023. (Crédit : ALAIN JOCARD / AFP)<[/caption] La sculpture, trouvée chez un marchand d'art allemand en 1945, fut ensuite envoyée par erreur en France, sans que l'on sache alors qui en était le propriétaire. Elle a été sélectionnée comme œuvre MNR en 1951. Au total, 184 œuvres et objets MNR et assimilés ont été restitués depuis 1950. S'y ajoutent 15 œuvres des collections publiques nationales ou territoriales dont la sortie du domaine public et la restitution aux ayants droit de propriétaires victimes de persécutions antisémites a été rendue possible par une loi du 21 février 2022.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.