3 roquettes tirées depuis Gaza vers Israël
Rechercher
Breaking News

3 roquettes tirées depuis Gaza vers Israël

2 interceptées par le Dôme de Fer, 1 tombée dans un kibboutz ; Les sirènes d'alarme ont été déclenchées dans la région frontalière, les résidents se sont rapidement mis à l'abri

Soldat israélien devant une batterie du Dôme de Fer déployé au niveau du kibboutz Kissufim, près de la frontière gazaouie, le 30 octobre 2017. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)
Soldat israélien devant une batterie du Dôme de Fer déployé au niveau du kibboutz Kissufim, près de la frontière gazaouie, le 30 octobre 2017. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)

L’armée israélienne a indiqué que trois roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza ce vendredi matin. Il s’agit du premier tir de la semaine.

Deux roquettes ont été interceptées par le dispositif de défense Dôme de Fer. La troisième est tombée en territoire palestinien, dans le kibboutz de Nahal Oz, à la frontière de Gaza.

Les forces de sécurité ont été déployées sur place.

Les sirènes d’alerte ont été entendues juste avant midi, dans les régions de Shaare Hanegev et Sedot Hanegev. Les habitants, effrayés, se sont précipités vers les abris.

Aucune victime ni dégât n’a été signalé dans l’immédiat.

Les derniers tirs de roquette remontent au 18 décembre, après deux semaines d’attaques répétitives, soit la plus longue série de tirs de roquettes depuis la guerre entre Israël et le Hamas en 2014.

Des nuages de fumée tracent le parcours de missiles palestiniens tirés depuis le nord-est de Gaza le 21 août 2014 (Crédit : AFP/ROBERTO SCHMIDT)

Selon les estimations israéliennes, ces roquettes ne sont pas tirées par le Hamas, mais par d’autres groupes terroristes dans l’enclave palestinienne. Cependant, des analystes ont fait remarquer que le Hamas ne souhaitait pas, ou ne parvenait pas à maitriser ces groupes.

Les tensions entre Israël et Gaza ont été attisées par la déclaration du président américain Donald Trump, le 6 décembre, lorsqu’il a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël.

Depuis cette déclaration, le groupe terroriste du Hamas, qui dirige Gaza, et cherche à la destruction d’Israël, a appelé à une nouvelle intifada et s’est promis de libérer Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...