3D instantanée : une start-up invente un ordinateur de réalité virtuelle
Rechercher

3D instantanée : une start-up invente un ordinateur de réalité virtuelle

La carte de réalité virtuelle GemSense pourrait transformer des jeux de réalité virtuelle et augmentée en la "prochaine grande étape", pour de vrai cette fois-ci

David Shamah édite notre section « Start-Up Israel ». Spécialiste depuis plus de dix ans en technologies et en informatique, il est un expert reconnu des start-up israéliennes, de la high-tech, des biotechnologies et des solutions environnementales.

Jouer avec un appareil contrôlé par GemSense (Crédit : Autorisation)
Jouer avec un appareil contrôlé par GemSense (Crédit : Autorisation)

Les jeux vidéo de voiture sont sympathiques, mais même lorsqu’ils sont totalement en relation avec l’expérience, les joueurs se rendent compte qu’il s’agit seulement d’un jeu vidéo. Pour une véritable expérience, il faut un environnement véritablement virtuel.

On ne peut pourtant l’obtenir qu’avec des programmes techniques complexes de réalité virtuelle, et des lunettes de réalité virtuelle qui coûtent très cher, d’où le rêve de la plupart des développeurs de mettre au point une application de réalité virtuelle et augmentée (RV/RA).

Sauf si les développeurs utilisent le système (RV/RA) inventé par la start-up israélienne GemSense.

« C’est un ordinateur microscopique, que nous avons développé, comme le premier dispostif de contrôle à brancher et à utiliser pour RV et RA, a déclaré Jonathan Schipper, un co-fondateur de l’entreprise. Avec nos systèmes de puce (SoC) des développeurs peuvent transformer n’importe quel objet ordinaire en une expérience de 3D qui convie tous les sens ».

RV/RA ont été présentés toute la décennie passée comme « la prochaine grande étape », même avant que l’IdC (Internet des Choses) ne deviennent la « prochaine grande étape » il y a quelques années.

Contrairement à IdC, qui peut maintenant fonctionner avec de très nombeaux articles liés à Internet déjà sur le marché, comme les portes d’entrée, les réfrigérateurs, les voitures et les machines à laver, RV/RA sont restées en retrait, davantage une nouveauté qu’une révolution, si ce n’est la partie supérieure des affaires de jeu.

L’Oculus Rift (qui est encore en phase de développement, comme c’est le cas depuis 2012) et des produits similaires qui devraient coûter autour de 440 euros, permettront aux joueurs, avec les poches bien garnies, de profiter de jeux sur des systèmes de jeu connectés à leur TV, comme la Xbox One (qui, s’ils n’en ont pas une, coûtera aux joueurs encore 440 euros).

Connexion aux objets du quotidien

Mais Schipper a une autre idée en tête pour son système RV/RA.

« Notre idée est de créer un petite ordinateur qui aura des routines pré-enregistrées RV/RA pouvant se connecter avec des objets du quotidien. En utilisant des programmes de développement, les développeurs seront capables de transformer ces objets en expériences RV/AV. Nous pouvons faire des mouvements comme des lancers de balle, conduire en utilisant un simple volant, ou être dans un réseau. C’est assez petit pour être intégré dans une grande variété d’objets, des accessoires de monde, et plus », déclare Schipper.

Un des bons exemples sur comment le système fonctionne est un jeu développé par GemSense appelé Cave Driver 3D, une application où des joueurs conduisent une voiture virtuelle dans une cave et doivent éviter de percuter de larges blocs de roche sur leur passage.

En utilisant Samsung Gear RV qui se connecte à un véritable volant en plastique, disposant d’une puce GemSense SoC intégrée, l’application, qui fonctionne sur la puce connectée en Bluetooth, fournit une véritable expérience de conduite virtuelle intéressante, alors que les joueurs s’efforcent d’éviter les rochers qui apparaissent de n’importe où, tout cela dans un environnement entièrement en 3D.

Jonathan Schipper (Crédit : Autorisation)
Jonathan Schipper (Crédit : Autorisation)

Bien que Cave Driver a été affiché avec le système Samsung pour 200 dollars, il prend également en charge Google Cardboard, le système VR beaucoup moins cher de la société (les kits à monter soi-même de Cardboard peuvent être achetés pour la modique somme de cinq dollars).

Bien qu’il soit trop tôt pour mettre un prix sur le système GemSense au complet (à la fois pour les développeurs et pour les jouets et les objets intégrés), il est susceptible d’être beaucoup moins cher que tout produit Oculus, a déclaré Schipper.
 
« Nous travaillons avec plusieurs sociétés, y compris Samsung et Google, ainsi qu’avec les fabricants, pour développer des objets qui soutiendront notre système, afin que les développeurs peuvent construire un jeu en utilisant notre SDK et branchez notre SoC dans un objet qu’ils peuvent ‘convertir’ pour des expériences AR / VR ».
 
Cave Driver a été un énorme succès lors de la récente Conférence DLD de l’innovation à Tel Aviv, où Schipper l’a montré à des centaines de personnes – et a même impressionné le président de DLD, Yossi Vardi, le « parrain » de la high-tech israélienne qui a vu des centaines de start-ups aller et venir, a ajouté Schipper.
 
Pas seulement pour les jeux
 
Mais les jeux ne sont qu’une partie de là où Schipper veut emmener GemSense.

« Nous pourrions l’utiliser pour la physiothérapie et offrir ainsi une expérience immersive pour aider à améliorer les actions physiques pour ceux qui sont en situation de handicap. Nous l’essayons aussi sur le lieu de travail, permettant aux gestionnaires d’en apprendre davantage sur la façon dont les travailleurs font leur travail afin de les aider à rendre les procédures de travail plus lisse ».
 
Schipper a récemment organisé un hackathon où les développeurs ont utilisé le SoC et le SDK pour développer des usages cools pour le système.

Parmi les principaux projets : une application pour contrôler un drone avec un gant doté d’un SoC embarqué ; un anneau GemSense pour envoyer un signal de détresse ou de demande à un assistant pour les personnes handicapées ; et un concours de « toupie » virtuelle (une toupie de Hanoukah) pour deux joueurs, entre autres.
 
Partiellement auto-financé, GemSense a récemment obtenu une subvention du Bureau du scientifique en chef du ministère de l’Economie, et travaille sur sa prochaine version – un, plus petit, SoC qui dure plus longtemps (actuellement, la puce peut fonctionner pendant 4-6 heures avec sa connexion Bluetooth qui transmet en permanence).

Cette nouvelle version sera prête dans les prochains mois, et Schipper attend pour faire une entrée fracassante parmi les nombreux développeurs qui ont regardé avec envie les applications AR/VR – mais qui ont été incapables de les développer.
 
« La création de produits physiques, notamment vestimentaires, peut être difficile », a déclaré Schipper.

« Avec de fortes contraintes de taille, sur la facilité d’utilisation, de compétences considérables et les ressources nécessaires pour construire votre propre matériel et l’intégrer à votre service ou une application. Notre puce vous permet d’aller à cette prochaine étape, construire votre produit ou créer votre application et faire des tests de détection précoce. Il n’y a pas besoin de réinventer la roue ou de lutter avec des forces inconnues ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...