4 000 personnes ont participé aux émeutes de la Nakba à Gaza
Rechercher

4 000 personnes ont participé aux émeutes de la Nakba à Gaza

Parallèlement, 700 Palestiniens ont participé à des manifestations violentes dans 14 localités de Cisjordanie

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des Palestiniens fuient les gaz lacrymogènes lancés par les forces israéliennes durant une manifestation à Ramallah, en Cisjordanie, le 15 mai 2018 (Crédit : AFP/ABBAS MOMANI)
Des Palestiniens fuient les gaz lacrymogènes lancés par les forces israéliennes durant une manifestation à Ramallah, en Cisjordanie, le 15 mai 2018 (Crédit : AFP/ABBAS MOMANI)

Quelque 4 000 Palestiniens ont participé hier soir à des émeutes le long de la frontière de Gaza, selon l’armée israélienne. 400 autres personnes avaient manifesté plus tôt dans la journée – soit beaucoup moins que les 40 000 personnes qui ont affronté les troupes israéliennes la veille.

Le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, a affirmé que deux Palestiniens avaient été tués et plus de 160 blessés à des degrés divers.

Les émeutiers ont lancé des pierres et des cocktails Molotov sur les soldats situés de l’autre côté de la clôture et ont fait rouler des pneus en feu vers la frontière « dans l’intention de déclencher des incendies en Israël et de nuire aux forces israéliennes », selon l’armée.

Les soldats israéliens ont riposté par des moyens de dispersion anti-émeute et, dans certains cas, par des tirs réels. « Ils opèrent conformément aux règles d’engagement », a indiqué l’armée.

Des émeutiers palestiniens pendant les affrontements avec les soldats israéliens à proximité de la frontière entre Gaza et Israël à Rafah, à Gaza, le 14 lmai 2018 (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Parallèlement, environ 700 Palestiniens ont participé à des manifestations violentes dans 14 localités de Cisjordanie, selon l’armée.

Les manifestants ont également lancé des pierres et des cocktails Molotov en direction des troupes israéliennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...