Rechercher

4 ans après avoir fui au Maroc, un fugitif israélien arrêté à l’aéroport Ben Gurion

Golan Avitan, 54 ans, a été arrêté en 2019 dans une synagogue de Casablanca ; il est soupçonné d'être impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts

Illustration : Yitzhak Abergil menotté conduit hors d'un avion en provenance des États-Unis par des agents de la police et de l'administration pénitentiaire. (Crédit : Administration pénitentiaire israélienne)
Illustration : Yitzhak Abergil menotté conduit hors d'un avion en provenance des États-Unis par des agents de la police et de l'administration pénitentiaire. (Crédit : Administration pénitentiaire israélienne)

Golan Avitan, un fugitif israélien accusé du meurtre de trois personnes, qui avait échappé à son assignation à résidence en 2018 et qui s’était enfui au Maroc, a été arrêté mercredi matin à son atterrissage à l’aéroport Ben Gurion.

Il sera présenté à un juge du tribunal de première instance de Rishon Lezion après un premier interrogatoire, a indiqué la police.

Avitan, âgé de 54 ans, était un membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil. Il a été inculpé avec 17 autres personnes en juillet 2015 dans le cadre d’une enquête de police pluriannuelle, baptisée « Affaire 512 », qui a été décrite comme l’un des plus grands coups de filet de la pègre dans l’histoire d’Israël.

En octobre 2018, alors qu’il était assigné à résidence, Avitan a été autorisé à aller voir un dentiste et n’est jamais revenu. La police pense qu’il a réussi à retirer son bracelet électronique à l’aide d’un sèche-cheveux.

Dix mois plus tard, il a été arrêté dans une synagogue de Casablanca par la police locale lors d’une rencontre avec ses enfants, venus d’Israël spécialement pour le voir. L’arrestation a fait suite à une opération conjointe de la police israélienne, d’Interpol et des autorités marocaines.

Avitan a été emmené dans un centre de détention à Rabat, où il est resté incarcéré jusqu’à son expulsion et son arrestation mercredi en Israël.

Avitan est soupçonné d’être impliqué dans un attentat criminel à la bombe commis en 2003 à Tel Aviv, qui visait la figure de la pègre Zeev Rosenstein, un rival du très important membre de la mafia israélienne, Yitzhak Abergil.

L’attentat a coûté la vie à trois passants, Naftali Magad, Rahamim Tzruya et Moshe Mizrahi, et en a blessé plusieurs autres. Rosenstein a survécu à la tentative d’assassinat.

Dans les mois qui ont précédé l’évasion d’Avitan, l’accusation a tenté de conclure des accords avec les 17 accusés arrêtés dans l’Affaire 512. Dans le cadre de cet accord, Avitan devait purger une peine de huit ans pour son rôle présumé dans l’attentat.

Il a été le seul des accusés à avoir refuser l’accord.

La famille criminelle Abergil est considérée comme l’une des organisations criminelles les plus organisées et les plus impitoyables à avoir opéré en Israël.

En juin, Yitzhak Abergil, 52 ans, a été condamné à 30 ans de prison pour avoir ordonné l’attentat à la bombe en 2003.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...