4 soldats suspendus pour n’avoir pas stoppé un terroriste gazaoui armé
Rechercher

4 soldats suspendus pour n’avoir pas stoppé un terroriste gazaoui armé

Lors d'une attaque transfrontalière survenue le 1er août, le tireur palestinien avait ouvert le feu sur trois soldats de la brigade Golani

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats protègent des communautés dans la zone de la frontière de Gaza, le 1 août 2019. (Tsahal)
Des soldats protègent des communautés dans la zone de la frontière de Gaza, le 1 août 2019. (Tsahal)

Quatre soldats ont été suspendus lundi après qu’une enquête eut permis de déterminer qu’ils n’avaient pas tenté de stopper un terroriste palestinien armé qui est entré en Israël depuis la bande de Gaza et a ouvert le feu, blessant trois soldats au début du mois.

Lors d’une attaque transfrontalière survenue le 1er août, trois soldats de la brigade Golani, au sein de l’armée israélienne, qui ont été dépêchés sur place, « ne sont pas entrés dans la zone de combat », a fait savoir l’armée.

« Après enquête, le commandant-colonel Shai Klapper de la brigade Golani a décidé de suspendre le chef de l’escadron et deux soldats combattants, parce qu’ils n’ont pas agi comme ils auraient dû lors d’un évènement opérationnel », a indiqué l’armée.

De plus, un automobiliste de la brigade du sud de Gaza a été suspendu, selon l’armée.

Le tireur palestinien a tiré sur un officier et sur deux soldats, les blessant, avant d’être abattu par des soldats israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...