40 000 coureurs au marathon annuel de Tel Aviv
Rechercher

40 000 coureurs au marathon annuel de Tel Aviv

L'Ethiopien Demi Getacheo a remporté la course de 42,2 kilomètres. Il y a eu un nombre record de participants venus de l'étranger

Le marathon de Tel Aviv 2019 (Crédit : Municipalité de Tel Aviv/YouTube)
Le marathon de Tel Aviv 2019 (Crédit : Municipalité de Tel Aviv/YouTube)

Les routes et artères majeures ont été fermées à la circulation vendredi à Tel Aviv, à l’occasion du 11e marathon annuel de la ville auquel environ
40 000 coureurs ont participé – avec le nombre record de 2 500 étrangers.

C’est l’Ethiopien Demi Getacheo qui a remporté la principale épreuve de 42,2 kilomètres, enregistrant un chronomètre de deux heures, 14 minutes et 31 secondes.

Des centaines d’agents de police ont été déployés pour sécuriser l’événement et des douzaines de personnels médicaux ont été répartis le long des différents parcours.

Parmi les événements de la journée, aux côtés de l’épreuve reine, un semi-marathon et plusieurs courses plus courtes.

Depuis le boulevard Rokach, au nord de la municipalité, au Boulevard de Jérusalem de Jaffa, dans le sud, un certain nombre de rues sont totalement fermées à la circulation dès les premières heures de la matinée et ce jusqu’en fin d’après-midi, tandis que le stationnement est restreint dans d’autres secteurs.

Parmi les zones fermées aux véhicules, il y a le boulevard Rokach, la rue Taaruha, la rue Levi Eshkol, la rue Shay Agnon, la rue Unizman, le port de Tel Aviv, le carrefour de Glilot, la rue Yarkon, l’esplanade Herbert Samuel, la rue Koifman, la rue Goldman, la rue Dizengoff, la rue Allenby, la rue Rothschild, la rue Tarsat, le boulevard Ben-Gurion, la route Menahem Begin, la rue Kaplan, la rue Hasmonaim, la rue Ibn Gabirol, la rue Marmurek, le boulevard de Jérusalem, la rue Herzl, la rue Eliphelet et la rue Aliyah Hashnia.

Les températures étaient bien inférieures à la limite considérée comme sûre pour courir et les participants ont profité de conditions de course plaisantes.

En 2015, la marathon avait été annulé à la mi-course en raison de hautes températures qui avaient entraîné l’hospitalisation dans un état grave de deux personnes. 90 autres athlètes avaient nécessité une prise en charge médicale pour des problèmes moins graves, tels que la déshydratation et des coups de chaleur – ainsi que pour des hématomes et autres blessures mineures.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...