Rechercher

5 Bédouins inculpés de terrorisme suite aux affrontements de mai

Les suspects sont accusés d'avoir incendié des pneus pour bloquer la route 31, ciblé des Juifs, et lancé des pierres sur des conducteurs juifs lors du conflit avec Gaza

Illustration -- La police israélienne enquête sur une scène de crime, le 2 juin 2021. (Crédit : Police israélienne)
Illustration -- La police israélienne enquête sur une scène de crime, le 2 juin 2021. (Crédit : Police israélienne)

Cinq résidents bédouins de la ville de Kuseife, dans le sud du pays, ont été inculpés de terrorisme dimanche, pour des actes de violence présumés commis en mai lors du conflit armé entre Israël et le Hamas.

Les incidents se sont produits sur la route 31, entre Beer Sheva et la mer Morte, dans la nuit du 11 au 12 mai, a indiqué la police israélienne dans un communiqué.

Un effort conjoint de la police et du service de sécurité du Shin Bet a permis l’arrestation de suspects à partir de mi-juillet. Bien que le communiqué ne précise pas combien d’individus ont été arrêtés, cinq suspects ont été inculpés pour des actes de terrorisme commis sur la route 31 entre la jonction Shoket et la ville d’Arad, à proximité d’un viaduc.

Il s’agit d’Abdalla Nesarsah, de Shadi Nesarsah, de Nihad Nesarsah, de Salaman Al-Saraiah et de Naggi Al-Saraiah, tous citoyens israéliens entre 20 et 30 ans et résidents de Kuseife.

Selon les actes d’accusation, les suspects se seraient rendus au viaduc, certains d’entre eux masqués, et auraient agité des drapeaux palestiniens et mis le feu à des pneus pour bloquer la route. Les suspects auraient également jeté des pierres sur les bus et les voitures qui passaient sur la route 31, causant des dommages.

Les procureurs disent que certains des suspects ont vérifié les véhicules avant de les attaquer, ciblant uniquement ceux qui transportaient des Juifs, mais pas les Arabes, dont l’appartenance ethnique était signalée, entre autres, par de la musique arabe forte.

Du 10 au 21 mai, Israël a combattu le groupe terroriste Hamas dans la bande de Gaza. En réponse aux milliers de roquettes tirées par le groupe terroriste palestinien sur les villes israéliennes, Tsahal a mené des centaines de bombardements sur des cibles du Hamas dans l’enclave côtière.

Les combats ont également déclenché des troubles de masse dans des localités mixtes arabo-juives en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...