Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

5 gardes-frontières tués dans le sud-est de l’Iran

L'attaque s'est produite dans l'une des régions les plus pauvres de l'Iran, située à proximité de la frontière avec le Pakistan

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani, lors d'une conférence de presse, à Téhéran, le 13 juillet 2022. (Crédit : Atta Kenare/AFP)
Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani, lors d'une conférence de presse, à Téhéran, le 13 juillet 2022. (Crédit : Atta Kenare/AFP)

Cinq gardes-frontières ont été tués dimanche dans un affrontement avec un groupe armé dans le sud-est de l’Iran, ont annoncé les médias locaux.

Cinq gardes-frontières ont été tués dans une attaque contre le poste frontière de Saravan, dans la province du Sistan-Baloutchistan, a indiqué l’agence officielle Irna.

En début de journée, l’autorité judiciaire avait fait état de six morts. Mais l’un des gardes-frontières, déclaré mort après l’attaque, « a été sauvé » par des médecins, selon Irna.

L’attaque s’est produite dans l’une des régions les plus pauvres de l’Iran, située à proximité de la frontière avec le Pakistan.

En la condamnant, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien Nasser Kanani a indiqué que son pays attendait du Pakistan qu’il « améliore la sécurité des frontières communes » face aux « groupes terroristes ».

Il s’agit de l’une des attaques les plus meurtrières survenues dans cette zone, souvent le théâtre d’affrontements entre les forces de sécurité et des rebelles baloutches, des groupes extrémistes musulmans sunnites ou des trafiquants de drogue.

Selon l’agence locale Fars, l’attaque a été menée par « un groupe terroriste qui entendait s’infiltrer dans le pays » mais « a pris la fuite de l’autre côté de la frontière après l’affrontement ».

L’adjoint du commandant de la police nationale et le chef des gardes-frontières ont été dépêchés dans la zone pour enquêter sur l’incident, a indiqué la même source.

Le 11 mars, Irna avait rapporté la mort de deux officiers de police, tués par balles dans des affrontements avec des « malfaiteurs » dans la même région.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.