Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

5 Israéliens arrêtés pour le vol de la sono d’un homme tué par le Hamas à la rave

Le matériel, d'une valeur de 2 millions de shekels, a été rendu au père de Matan Lior, qui indique que les suspects - qui vont être mis en examen - connaissaient bien son fils

La police récupère du matériel de sonorisation volé après le massacre de la rave Supernova, le 16 novembre 2023. (Crédit : Police israélienne)
La police récupère du matériel de sonorisation volé après le massacre de la rave Supernova, le 16 novembre 2023. (Crédit : Police israélienne)

La police a annoncé vendredi l’arrestation de cinq personnes soupçonnées d’avoir volé le matériel de sonorisation d’un homme assassiné par des terroristes du Hamas lors de la rave Supernova, dans le sud d’Israël, en même temps que 364 autres personnes, le 7 octobre dernier.

L’équipement, d’une valeur d’environ 2 millions de shekels, a été retrouvé au domicile des suspects, puis restitué au père de Matan Lior.

Les suspects – Ram Shahin, Yasser Matni, Daniel Hasson, Adham Abu-Rukon et Sun Tevel – ont été arrêtés à Qalansawe, Isfiya et Daliyat al-Karmel.

Ils se sont vraisemblablement rendus sur les lieux du massacre, près du kibboutz Reim, lorsque les violences se sont calmées, et ont profité du chaos ambiant pour s’emparer des coûteux équipements que Lior, 35 ans, le preneur de son, avait apporté pour la fête.

La police a fait savoir que les suspects seraient sous peu mis en examen, ce à quoi s’ajoutera une demande de confiscation des matériels – d’une valeur de 185 000 shekels – utilisés par les suspects pour commettre le crime.

Lior a été assassiné en même temps que des centaines d’autres personnes par des terroristes du Hamas qui ont massacré de nombreux participants et pris de nombreux otages, encore détenus à Gaza.

Son père, Ofer, a déclaré que la police lui avait restitué le portefeuille et la carte d’identité de son fils, qui avaient également été volés, ajoutant que ses voleurs connaissaient personnellement son fils.

« C’était des amis de Matan », a-t-il déclaré au site d’information Ynet, ajoutant que les agresseurs s’étaient même présentés pour la shiva de son fils pour consoler la famille.

Ils « m’ont serré dans leurs bras et m’ont dit qu’ils partageaient mon chagrin », a poursuivi Ofer. « Je n’aurais jamais pensé qu’ils pourraient faire une chose pareille. Cela m’attriste qu’ils l’aient connu et qu’ils aient fait ce qu’ils ont fait. »

La rave a été prise pour cible par des terroristes du Hamas le jour où ils ont pris d’assaut Israël, après s’être introduits par la barrière de sécurité qu’ils ont détruite au niveau de Gaza, le 7 octobre dernier. Ces hommes armés se sont lancés dans une offensive dans le sud d’Israël, tuant quelque 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et faisant 240 otages.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.