5 suspects déférés devant le tribunal pour assistance présumée au tireur de Tel Aviv
Rechercher

5 suspects déférés devant le tribunal pour assistance présumée au tireur de Tel Aviv

Jusqu’à 10 autres résidents d’Arara arrêtés ; la police intensifie ses efforts pour retrouver ceux qui ont aidé le fugitif et les traduire en justice

Un homme suspecté d'avoir aidé Nashat Milhem est amené devant la cour de Haïfa le 9 janvier 2016. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Un homme suspecté d'avoir aidé Nashat Milhem est amené devant la cour de Haïfa le 9 janvier 2016. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

La recherche de l’homme armé de Tel Aviv, Nashat Milhem, étant terminée, à la suite de sa mort pendant un échange de tirs avec les forces de l’ordre vendredi, l’attention s’est tournée vers ceux que la police suspecte de l’avoir aidé à fuir les autorités depuis l’attaque du 1er janvier.

Cinq résidents d’Arara – la vile natale de Milhem et l’endroit où il se cachait la semaine dernière – ont été emmenés devant la cour de Haïfa samedi pour prolonger leur détention préventive.

Les cinq sont suspectés d’avoir aidé Milhem.

Des résidents ont déclaré samedi que beaucoup à Arara savaient que le tireur en fuite, qui a tué trois personnes à Tel Aviv pendant des fusillades, se cachait dans la ville arabe du nord, mais étaient réticents à le dénoncer aux autorités.

Selon Ynet, l’un des cinq suspects a déclaré à la cour que bien qu’il ait effectivement rencontré un homme ces derniers jours, dont il pense à présent qu’il s’agit de Milhem, il ne le savait pas à ce moment-là.

Nashat Milhem, le suspect de la fusillade de Tel Aviv du 1er janvier 2016, ici en 2007 (Crédit : Dixième chaîne)
Nashat Milhem, le suspect de la fusillade de Tel Aviv du 1er janvier 2016, ici en 2007 (Crédit : Dixième chaîne)

« Quelqu’un est venu me voir, apparemment le tireur mais je ne l’ai pas reconnu. Je ne savais pas que c’était Nashat, aurait-il déclaré. La police m’a demandé pourquoi je ne l’avais pas dénoncé et j’ai dit que je ne le connaissais pas du tout ».

Un autre suspect a déclaré qu’il avait été appelé par quelqu’un qui affirmait avoir vu Milhem mais « je ne l’ai pas cru, je pensais qu’il mentait donc je n’ai pas appelé la police ».

Le corps de Nashat Milhem, dans une photographie publiée par les forces de sécurité israéliennes, le 8 janvier 2015. (Crédit : Deuxième chaîne)
Le corps de Nashat Milhem, dans une photographie publiée par les forces de sécurité israéliennes, le 8 janvier 2015. (Crédit : Deuxième chaîne)

Deux des suspects ont affirmé qu’ils avaient fourni à la police des informations sur la localisation de Milhem, et déclaré qu’ils étaient détenus à tort. Leur avocat, Jamil Khatib, s’est plaint à Ynet « qu’au lieu d’être récompensés, ils sont punis ».

Parallèlement, la Dixième chaîne a rapporté que jusqu’à dix autres résidents avaient été arrêtés en rapport avec l’enquête.

Milhem, dont la famille vit dans la ville, a reçu de la nourriture et de l’assistance de personnes de la région, selon des locaux. L’immeuble où il se cachait était la maison d’une femme de 76 ans, membre de la famille, qui est hospitalisée depuis des années, a déclaré à la Deuxième chaîne Ahmed Milhem, un autre membre de la famille.

« Il a reçu une assistance complète, en particulier de ses proches, ont déclaré des résidents à Ynet. Il dormait dans un endroit différent tous les jours. Ils lui ont apporté de la nourriture et ont pris soin de lui. »

Les affirmations contredisent celles des proches de Milhem, qui ont déclaré vendredi qu’ils ne savaient pas qu’il se cachait dans un quartier situé à proximité de sa maison.

Les autorités ont finalement été alertées de la localisation de Milhem après qu’il soit entré par effraction dans la maison d’un membre de sa famille jeudi soir, selon certains rapports. Cette personne a informé l’avocat commis d’office du père du tireur, Mohammed Milhem.

Mohammed aurait donné son accord vendredi matin à son avocat, Nechami Feinblatt, pour alerter la police et le Shin Bet du fait que son fils était à Arara.

Mais, selon un des résidents d’Arara, la famille a toujours su que Milhem se cachait là.

« Nashat a grandi dans le quartier A-Dahrat [d’Arara], et a de bonnes relations avec tous ceux qui vivent ici. Beaucoup de personnes savaient qu’il était là, mais c’était compliqué de donner le coup de sifflet et d’informer la police. Même sa famille proche ne voulait pas être responsable de son arrestation, et a préféré s’occuper de lui jusqu’à la dernière minute ».

https://youtu.be/PKHH7httJIs

Sara Miller a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...