50 millions de dollars saoudiens transférés à l’UNRWA
Rechercher

50 millions de dollars saoudiens transférés à l’UNRWA

Luttant contre "la pire crise financière" jamais connue, l'agence de l'ONU chargée des réfugiés palestiniens a remercié Ryad pour son don "très généreux"

Un Palestinien charge une charrette à âne avec de l'aide alimentaire auprès d'un centre de distribution de l'ONU dans le camp de réfugiés de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 7 novembre 2007 (Crédit :  AP Photo/Khalil Hamra)
Un Palestinien charge une charrette à âne avec de l'aide alimentaire auprès d'un centre de distribution de l'ONU dans le camp de réfugiés de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 7 novembre 2007 (Crédit : AP Photo/Khalil Hamra)

L’Arabie saoudite vient de finaliser un don de 50 millions de dollars qui a été remis à l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens, a fait savoir le leader de l’organisation vendredi dans un contexte de pénurie financière suite à la décision américaine de couper toutes les aides versées à l’instance.

Pierre Krahenbuhl, commissaire-général de l’Agence de travaux et de secours pour les réfugiés palestiniens au Proche Orient – l’UNRWA – a signé un accord finalisant le transfert des fonds saoudiens au cours d’une visite dans le royaume du Golfe.

« Nous sommes extrêmement reconnaissants pour le soutien généreux qui a été offert par le royaume d’Arabie saoudite ces dernières années. La donation exemplaire de 50 millions de dollars aux services essentiels de l’UNRWA est un nouveau tournant dans notre importante coopération », a-t-il expliqué dans un communiqué.

L’agence a noté que ce don était « la réalisation d’une promesse » qui avait été faite par le roi Salmane au mois d’avril et qu’elle élevait la contribution totale apportée par les Saoudiens cette année à 160 millions de dollars.

« Cette contribution cruciale et très généreuse a été transférée à l’UNRWA, confirmant la mobilisation sans précédent parmi les donateurs et les partenaires du monde entier qui sont venus soutenir l’UNRWA pour l’aider à dépasser la pire crise de son existence », a-t-il dit.

Pierre Krähenbühl, Commissaire général de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) à l’école primaire de filles Rimal à Gaza City, le 22 janvier 2018. (AP Photo/Adel Hana)

Au mois d’août, l’administration Trump a annoncé qu’elle cesserait son soutien à l’UNRWA. Les Etats-Unis étaient le plus grand donateur de l’agence.

Krahenbuhl avait expliqué à ce moment-là que la fin de ces aides plaçaient l’UNRWA face à la « pire crise » connue par cette dernière. L’agence a précisé le mois dernier qu’elle était presque parvenue à surmonter ce manque de 446 millions de dollars.

« Je vais être très honnête en disant que je ne crois pas que beaucoup de gens pensaient que nous parviendrions à dépasser une pénurie de 446 millions de dollars au début de l’année », avait dit Kraehenbuehl au mois de novembre.

Il avait remercié l’Union européenne et particulièrement les pays du Golfe, l’Arabie saoudite, le Koweït, le Qatar et les Emirats arabes unis pour leur appui croissant.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...