500 attentats déjoués par le Shin Bet en 2018
Rechercher

500 attentats déjoués par le Shin Bet en 2018

Une cérémonie consacrée aux agents de l'agence de sécurité intérieure a mis en avant ses résultats en matière d'intelligence artificielle et d'apprentissage automatique

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononce un discours lors d'une cérémonie de remise de distinctions au siège du Shin Bet à Tel Aviv, le 4 décembre 2018 (Crédit :  Amos Ben Gershom/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononce un discours lors d'une cérémonie de remise de distinctions au siège du Shin Bet à Tel Aviv, le 4 décembre 2018 (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Le Shin Bet, le service de sécurité intérieure et de contre-espionnage israélien, a déjoué qulque 500 attentats terroristes en 2018, a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu mardi lors d’une cérémonie de remise de prix aux agents de l’organisation ayant excellé dans des opérations de renseignement en 2017 et 2018.

« Vous avez déjoué 500 attentats terroristes cette année », a dit Netanyahu aux agents et aux personnels rassemblés du Shin Bet et autres agences de défense qui étaient réunies pour cet événement biannuel organisé au siège du Shin Bet, situé dans le nord de Tel Aviv.

« C’est un chiffre incroyable. Il signifie que des centaines d’Israéliens vous doivent d’être encore en vie. Je veux vous remercier du plus profond de mon coeur parce que vous continuez à faire briller cette lumière et que vous luttez chaque jour avec discrétion, ingéniosité, créativité et un sens immense du dévouement », a-t-il ajouté.

Selon un communiqué de l’agence, six opérations au cours des deux dernières années ont été saluées lors de la cérémonie pour leur « haut-niveau de planification, de professionnalisme et d’exécution sans faille, et pour un résultat qui aura apporté une contribution significative aux objectifs du service visant à perturber les attentats terroristes ou les tentatives d’espionnage ennemies ainsi que dans la défense nationale ».

Parmi les opérations saluées mardi, des réalisations dans le secteur de la cyber-sécurité, a précisé vaguement l’agence dans un communiqué émis mardi.

Au moins une opération a été soulignée pour ses contributions aux capacités de l’agence en termes d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatique. D’autres distinctions ont été remises à des opérations de contre-espionnage, dont l’une « a permis l’accès à des informations de renseignement précieuses et innovantes », une autre qui a impliqué « la mise en échec continue d’infrastructures terroristes dangereuses qui tentaient de réaliser des attentats significatifs », et encore une autre qui a permis « le développement de méthodes clandestines et d’outils opérationnels pour gérer les nombreux adversaires que le Shin Bet doit affronter ».

Le chef du Shin Bet Nadav Argaman, à gauche, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d’une cérémonie de remises de distinction organisée au siège du Shin Bet, à Tel Aviv, le 4 décembre 2018 (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Les représentants des agences ayant collaboré aux opérations, issus des services de renseignement, de la police ou de l’armée, ont également participé à cette cérémonie.

Le responsable du Shin Bet Nadav Argaman a salué les lauréats. « Nous fêtons Hanoukka aujourd’hui, la fête de l’héroïsme qui honore la prise de décision, l’audace et la foi dans la justesse de notre cause, une fête qui témoigne d’une tradition de victoires et de réalisations ».

Il a ajouté : « L’excellence exige un élément d’innovation et de créativité, la capacité de créer à partir de rien, de réfléchir au-delà des frontières du connu, de croire en une idée, même si elle peut paraître folle à première vue, et de ne pas abandonner quand le chemin devient difficile. Vous avez réussi cet examen avec succès et vous nous avez prouvé à tous que rien n’est impossible ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...