6 arrestations dans un énorme trafic d’armes, volées dans une base militaire
Rechercher

6 arrestations dans un énorme trafic d’armes, volées dans une base militaire

La police a demandé à ce que les suspects restent en détention ; des armes, de la drogue, de l'argent liquide et des voitures ont été saisies

Des fusils M16 saisis par la police après un vol dans une base militaire le 26 mai 2014. (Crédit : porte-parole de la police)
Des fusils M16 saisis par la police après un vol dans une base militaire le 26 mai 2014. (Crédit : porte-parole de la police)

La police a déclaré lundi avoir découvert une cachette d’armes volées, notamment des fusils M16, et qu’elle a procédé à 6 arrestations et a lancé une grande opération de lutte contre le trafic d’armes.

Les hommes ont été accusés d’être entrés en effraction dans une armurerie d’une base militaire dans le sud du pays le 26 mai, et d’y avoir volé 33 fusils M16. Onze fusils ont été retrouvés, ainsi que trois autres armes. Les policiers ont également découvert des drogues illicites, dont de l’ecstasy. Ils ont confisqué 1 million de shekels en liquide et 4 véhicules qui auraient été employés durant le cambriolage, évalués à 400 000 dollars.

Les responsables ont décrit cette perquisition comme l’une des plus grosses prises par la police ces dernières années.

Les armes illégales saisies par la police après un vol dans une base militaire le 26 mai 2014. (Crédit : porte-parole de la police)
Les armes illégales saisies par la police après un vol dans une base militaire le 26 mai 2014. (Crédit : porte-parole de la police)

« C’est une affaire de vol très sérieuse, des dizaines d’armes d’une base militaire, et de trafic d’armes dans le nord et dans le sud du pays », a déclaré la police dans un communiqué.

Deux hommes interpellés sont originaires de Beer Sheva et les quatre autres viennent du nord du pays.

Lundi, la police a demandé à la cour de prolonger la détention.

Le 28 mai, la police a été informée d’une effraction et d’un vol à la base militaire de Sde Teiman dans le nord du Neguev.

Des munitions et des armes illégales saisies par la police après un vol dans une base militaire le 26 mai 2014. (Crédit : porte-parole de la police)
Des munitions et des armes illégales saisies par la police après un vol dans une base militaire le 26 mai 2014. (Crédit : porte-parole de la police)

Les entrepreneurs qui étaient en train de repeindre la base militaire étaient les premiers suspects, mais à mesure que l’enquête a progressé, d’autres suspects du nord et du sud du pays ont été identifiés.

Durant les interrogatoires, les suspects ont affirmé avoir méticuleusement prévu tous les détails de ce vol, et ont gagné la confiance des soldats qui devaient les surveiller pendant qu’ils entraient dans la base. L’un d’eux a brisé la serrure de l’armurerie, ils ont rempli leur voiture d’armes et ont placé une nouvelle serrure. Le vol n’a été remarqué que quelques jours plus tard.

Les armes illégales saisies par la police après un vol dans une base militaire le 26 mai 2014. (Crédit : porte-parole de la police)
Les armes illégales saisies par la police après un vol dans une base militaire le 26 mai 2014. (Crédit : porte-parole de la police)

Le jour du vol, 10 armes ont été vendues à des organisations criminelles dans le sud, et 18 à des groupes criminels du nord. Quatre jours plus tard, ils ont vendu 5 armes supplémentaires dans le nord. Les armes étaient cachées dans le coffre d’une voiture et les acheteurs et vendeurs se rencontraient dans une station-service sur la route 6, où ils échangeaient de véhicules. Les paiements étaient réalisés quelques jours plus tard.

Deux hommes arrêtés sont accusés d’avoir volé les armes, et les 4 autres, originaires du nord, sont accusés de les avoir achetées

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...