Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

6 mois de guerre : 604 militaires tués, plus de 12 200 roquettes tirées par le Hamas, le Jihad islamique et le Hezbollah

Ce sont environ 32 000 cibles qui ont été touchées dans la bande de Gaza depuis le début du conflit ; plus de 3 600 d'entre elles avaient été identifiées comme des sites utilisés par le Hamas pendant les combats

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des roquettes tirées vers Israël depuis la Bande de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Fatima Shbair/AP Photo)
Des roquettes tirées vers Israël depuis la Bande de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Fatima Shbair/AP Photo)

Alors que le pays a marqué le sixième mois de guerre contre le Hamas, l’armée israélienne a publié les données récapitulatives de ses opérations dans la bande de Gaza, en Cisjordanie et au Liban – des données qui vont du nombre de terroristes tués au nombre de sites pris pour cible par des bombardements.

Selon ces données, ce sont plus de 13 000 membres du Hamas et membres d’autres factions terroristes qui ont été tués par les soldats dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre – un chiffre auquel vient s’ajouter le millier d’hommes armés qui avaient été abattus sur le sol israélien, lors de l’attaque du 7 octobre. Le 7 octobre dernier, les terroristes avaient pris d’assaut le sud de l’État juif et ils avaient massacré près de 1 200 personnes, des civils en majorité et ils avaient kidnappé 253 personnes, qui avaient été prises en otage dans la bande de Gaza.

De son côté, le ministère de la Santé de Gaza a annoncé que 33 000 Palestiniens avaient trouvé la mort à Gaza – un chiffre invérifiable et qui comprendrait à la fois les civils et les hommes armés qui ont été tués dans l’enclave côtière, notamment à la suite de tirs de roquette des factions terroristes qui, manquant leur cible, sont retombées dans la bande.

Selon les données de Tsahal, les soldats ont tué cinq commandants de Brigade du Hamas et personnalités d’un rang équivalent, ainsi que plus d’une vingtaine de commandants de Bataillons. Plus de cent commandants de compagnie et terroristes de grade similaire ont aussi perdu la vie.

Au Liban, Tsahal a indiqué avoir tué plus de 330 terroristes, majoritairement des membres du Hezbollah, le groupe terroriste soutenu par l’Iran. 30 commandants du Hezbollah ont été abattus, ont noté les militaires.

Ce sont environ 32 000 cibles qui ont été touchées dans la bande de Gaza depuis le début du conflit. Plus de 3 600 d’entre elles avaient été identifiées comme étant des sites utilisés par le Hamas pendant les combats.

Au Liban, ce sont environ 4 700 postes du Hezbollah qui ont été touchés, selon les données transmises par l’armée.

Depuis le début de la guerre, environ 9 100 roquettes ont été tirées depuis l’enclave côtière en Israël – 3 100 projectiles ont par ailleurs été lancés depuis le Liban et environ 35 depuis la Syrie. Des chiffres qui ne comprennent pas les roquettes – il y en aurait eu des centaines, selon Israël – qui ont été tirées par les groupes de Gaza en direction d’Israël et qui, en raison d’une défaillance, sont retombées dans la bande.

Tsahal a fait savoir que l’unité 504 de l’Administration des renseignements militaires avait interrogé 4 600 terroristes palestiniens présumés dans la bande de Gaza. Un grand nombre d’entre eux ont été placés en état d’arrestation et ramenés en Israël en vue de nouveaux interrogatoires.

Un total de 604 soldats, réservistes et agents de la sécurité locaux ont été tués et 3 193 ont été blessés depuis le 7 octobre. Parmi eux, 260 ont perdu la vie et 1 552 ont été blessés au cours de l’offensive terrestre à Gaza.

41 soldats ont été tués par des tirs amis à Gaza ou dans le cadre d’accidents similaires.

Depuis le 7 octobre, en Cisjordanie, l’armée a indiqué que les troupes avaient arrêté plus de 3 700 Palestiniens recherchés et notamment plus de 1 600 hommes qui étaient affiliés au Hamas. 420 hommes armés ont été abattus par les soldats en Cisjordanie, selon Tsahal.

Les militaires ont noté que 70 raids de brigade avaient eu lieu en Cisjordanie et que 19 habitations occupées par des Palestiniens accusés de terrorisme avaient été détruites.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.