7 personnes arrêtées lors d’une émeute d’ultra-orthodoxes à Jérusalem
Rechercher

7 personnes arrêtées lors d’une émeute d’ultra-orthodoxes à Jérusalem

Des émeutiers ont dit vouloir attaquer des véhicules arabes ; la plupart des personnes appartiendraient à la secte du rabbin Eliezer Berland, un délinquant sexuel condamné

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Sept personnes ont été arrêtées dans la nuit de mercredi à jeudi alors que des centaines de manifestants ultra-orthodoxes se sont heurtés à la police dans les rues de Jérusalem lors des célébrations d’une fête religieuse.

La police a déclaré qu’elle avait utilisé des moyens de dispersion d’émeutes afin de repousser les manifestants, dont certains étaient ivres. Ils bloquaient la route 1 dans la capitale au carrefour de la rue Shivtei Yisrael et du boulevard Hayim Barlev.

Les personnes arrêtées sont soupçonnées d’avoir endommagé des véhicules de patrouille de police.

Les affrontements ont eu lieu pendant les célébrations de Simhat Beit Hashoevah, qui ont lieu pendant la semaine de la fête de Souccot, qui a commencé dimanche soir. Ces cérémonies sont marquées par de la musique, de la danse et, souvent, une consommation d’alcool.

Des individus se sont apparemment déchaînés dans les rues, perturbant la circulation. Certains ont également essayé de repérer des véhicules arabes de passage avec l’intention de les bombarder de pierres, a rapporté la Treizième chaîne d’information.

Au cours des violences, les manifestants auraient jeté des bouteilles en verre sur la police et aspergé les policiers de gaz poivré.

Selon les médias israéliens, la plupart des émeutiers étaient des membres de la secte Shuvu Bonim, dirigée par le rabbin Eliezer Berland, condamné pour délit sexuel et désavoué par une grande partie de la dynastie hassidique Breslev.

La police a déclaré dans son communiqué que pendant toute la durée de la fête de Souccot, les forces de l’ordre agiront « pour s’assurer que tous les événements à Jérusalem se déroulent comme prévu et pour permettre à des dizaines de milliers de résidents et de visiteurs de la ville d’observer les coutumes de la fête ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...