8 mois d’emprisonnement, dont 4 avec sursis requis contre Dieudonné
Rechercher

8 mois d’emprisonnement, dont 4 avec sursis requis contre Dieudonné

Le procureur de Chartres accuse le polémiste d'avoir tiré sur un huissier avec un flash-ball

Dieudonné M'Bala M'Bala (Crédit : capture d'écran YouTube)
Dieudonné M'Bala M'Bala (Crédit : capture d'écran YouTube)

Huit mois d’emprisonnement, dont quatre avec sursis et 20 000 € d’amende ont été requis par le procureur de la République de Chartres contre Dieudonné, rapporte Le Parisien. 

Les faits remontent au 20 janvier 2014, lorsqu’un huissier s’est présenté au domicile du polémiste en Eure-et-Loire afin de lui notifier qu’il devait payer plusieurs amendes. L’huissier avait expliqué en 2014 avoir quitté les lieux par des tirs de flash-ball.

Pour sa défense, Dieudonné argue son innocence et accuse son demi-frère d’avoir « tiré en l’air ».

A l’époque son avocat avait indiqué que le flash-ball n’avait pas été utilisé par Dieudonné, ni par sa compagne rejoignant les déclarations polémistes.

Pour ces faits Dieudonné a fait à deux reprises de la garde à vue en 2014 et en 2016.

Selon le procureur de la République, le demi-frère de Dieudonné serait une simple invention. « Le propre frère de Dieudonné M’Bala M’Bala n’a jamais entendu parler de ce demi-frère. Et sur le flash-Ball, on a plus sûrement trouvé l’ADN de Dieudonné M’Bala M’Bala », souligne le procureur.

D’autre part, l’huissier a assuré à plusieurs reprises avoir reconnu Dieudonné qui lui tirait dessus.

C’est ainsi que le procureur a estimé Dieudonné coupable de violence avec arme et a requis huit mois d’emprisonnement, dont quatre avec sursis, 20 000 € d’amende ainsi que la confiscation du flash-Ball.

Le tribunal correctionnel rendra son jugement le 13 décembre prochain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...