900 mines terrestres explosées par l’armée dans la vallée du Jourdain
Rechercher

900 mines terrestres explosées par l’armée dans la vallée du Jourdain

L'unité d'ingénierie combattante de Tsahal et l'ONG HALO Trust travaillent au déminage des 6 500 mines placées dans un complexe d'églises près de Jéricho

L'unité d'ingénierie combattante travaille au déminage des 900 mines placées dans un complexe d'églises près de Jéricho, le 26 mai 2019. (Crédit : armée israélienne)
L'unité d'ingénierie combattante travaille au déminage des 900 mines placées dans un complexe d'églises près de Jéricho, le 26 mai 2019. (Crédit : armée israélienne)

A quoi cela ressemble quand 900 mines terrestres explosent (en toute sécurité) en une seule fois ? Les démineurs s’attellent à désactiver des mines terrestres trouvées la semaine dernière sur la Terre des Monastères, alors que l’unité d’ingénierie combattante de Tsahal a fait exploser le plus grand champ de mines de la région à ce jour, dans un complexe de sept églises lourdement minées, à la frontière israélo-jordanienne.

Après plus d’une semaine de préparation, les démineurs ont fait une explosion une ligne de mines anti-chars en une seule explosion qui a envoyé de la poussière à plusieurs dizaines de mètres de hauteur. Il y a approximativement 6 500 mines dans la Terre des Monastères, et cette explosion de 900 mines était la plus grande explosion depuis que les travaux de déminage ont commencé il y a un an.

Les chrétiens pensent que Qasr al-Yahud, situé à 10 kilomètres à l’est de Jéricho, est l’endroit où Jésus à été baptisé, sur le Jourdain. Qasr al-Yahud était un endroit plébiscité par les pèlerins chrétiens jusqu’en 1968, quand Israël a bloqué l’accès et l’a placé en zone militaire fermée le long de la frontière avec la Jordanie, de crainte que les terroristes n’utilisent les églises comme base pour préparer des attaques contre les implantations israéliennes. La rivière du Jourdain est large de quelques mètres seulement à ce niveau.

Pendant des décennies, les églises, criblées de mines sont restées fermées, et des panneaux jaunes avertissaient de la présence de mines.

En 2011, le COGAT et l’Autorité de la nature et des parcs a ouvert une route d’accès qui mène au site baptistaire de la rivière du Jourdain. Des dizaines de milliers de personnes viennent chaque année, notamment lors des fêtes de l’Épiphanie, célébrée le 18 janvier.

En 2016, HALO Trust, un groupe de déminage basé au Royaume-Uni qui opère dans 27 pays et territoires du monde entier,  a annoncé qu’il commencerait le déminage de Qasr al-Yahud, mais les travaux n’ont commencé que deux ans après, en raison de problèmes de financement.

HALO Trust a contribué à hauteur de 10 millions de shekels, provenant notamment de dons, et le gouvernement israélien à hauteur de 7,5 millions de shekels.

« Le retrait des mines aujourd’hui fait partie d’un projet visant à rendre aux monastères et aux églises et à permettre aux public de circuler librement dans cette zone chargée d’histoire », a déclaré le colonel Udi Tzur, commandant de la 417e Brigade régionale, chargée de la région de la vallée du Jourdain.

L’Autorité israélienne du déminage, une branche du ministère de la Défense, a déclaré que les travaux devraient être finis en décembre 2019.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...