Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

A 7,9 milliards de dollars, très léger fléchissement des ventes aux enchères de Sotheby’s

Après une année 2022 exceptionnelle, le marché de l'art a connu un tassement en 2023, notamment en raison de la guerre entre Israël et le Hamas depuis le 7 octobre

Les quartiers généraux de la maison d'enchères Sotheby's, dans l'Upper East Side de Manhattan, le 17 juin 2019. (Crédit : Angerer/Getty Images/AFP
Les quartiers généraux de la maison d'enchères Sotheby's, dans l'Upper East Side de Manhattan, le 17 juin 2019. (Crédit : Angerer/Getty Images/AFP

Les ventes de la maison d’enchères Sotheby’s ont connu un très léger fléchissement en 2023, à 7,9 milliards de dollars, après une année record à 8 milliards de dollars en 2022, a indiqué lundi la société propriété du milliardaire franco-israélien Patrick Drahi.

« Dans un contexte de marché plus difficile », Sotheby’s s’est notamment félicitée dans un communiqué de la bonne tenue des ventes dans le secteur du luxe, à 2,5 milliards de dollars.

Le total de 7,9 milliards de dollars, qui comprend tous les domaines, des ventes d’enchères d’art à celles de voitures de collection, est en très léger repli de 0,8 % par rapport à 2022 mais en hausse de 40 % par rapport à 2019, dernière année avant la pandémie.

« L’activité est restée élevée, soutenue par l’augmentation des transferts de patrimoine entre générations et des résultats de vente aux enchères satisfaisants », note le directeur général de Sotheby’s, Charles Stewart.

Après une année 2022 exceptionnelle, le marché de l’art a connu un tassement en 2023, notamment en raison des chutes de vente en Chine, des effets de l’inflation et de la remontée des taux d’intérêts, qui s’ajoutent à l’invasion russe en Ukraine depuis 2022 et à la guerre entre Israël et le Hamas depuis octobre dans la bande de Gaza.

Sotheby’s se félicite néanmoins d’avoir organisé les ventes des deux œuvres d’art les plus chères de l’année, avec « Femme à la montre » (1932) de Pablo Picasso (139 millions de dollars) et la « Dame à l’éventail » de Gustav Klimt (108 millions de dollars).

De son côté, la maison concurrente de Sotheby’s, Christie’s, propriété de la holding Artémis du milliardaire français François Pinault, avait projeté en décembre un total de ventes pour 2023 à 6,2 milliards de dollars pour les secteurs de l’art et du luxe, en baisse de 25% par rapport aux 8,4 milliards de dollars de 2022, année record.

Pour Christie’s, cette baisse s’expliquait par « un macro-environnement difficile et la contraction du marché de l’art », mais aussi par le caractère exceptionnel de l’année 2022, marquée par la vente historique de la collection d’art du cofondateur de Microsoft Paul Allen, qui avait atteint un montant record de 1,62 milliard de dollars.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.