A Jérusalem, un allumage de Hanoukka en présence de Bahreïnis et d’Émiratis
Rechercher

A Jérusalem, un allumage de Hanoukka en présence de Bahreïnis et d’Émiratis

Des activistes sociaux et des leaders d'opinions des pays du Golfe ont pris part à l'évènement au mur Occidental

Les membres d'une délégation des Émirats arabes unis et du Bahreïn participent à la cérémonie d'allumage des bougies de la 5e nuit de Hanoukka au mur Occidental, le 14 décembre 2020. (Crédit : Western Wall Heritage Foundation)
Les membres d'une délégation des Émirats arabes unis et du Bahreïn participent à la cérémonie d'allumage des bougies de la 5e nuit de Hanoukka au mur Occidental, le 14 décembre 2020. (Crédit : Western Wall Heritage Foundation)

Une délégation émiratie et bahreïnie a pris part lundi soir à un allumage de Hanoukka au mur Occidental à Jérusalem. Le rabbin du lieu saint a décrit la cérémonie comme un « miracle de Hanoukka ».

La délégation était composée d’activistes sociaux et de leaders d’opinions des pays du Golfe, en visite en Israël dans le cadre du projet Sharka.

Avant l’allumage de la cinquième bougie de Hanoukka, le rabbin Shmuel Rabinovitch, grand-rabbin du mur Occidental, a souhaité la bienvenue à la délégation, soulignant avec enthousiasme le fait qu’ils soient en mesure de célébrer aux côtés d’Israéliens dans l’État hébreu.

« C’est un miracle de Hanoukka de voir cette délégation des Émirats arabes unis et de Bahreïn ici avec nous, pour participer à une cérémonie d’allumage de Hanoukka », a-t-il dit. « Qui aurait pu penser que la paix viendrait d’une façon tellement belle ? »

Plus tôt dans la journée, le président Reuven Rivlin avait reçu la délégation dans sa résidence de Jérusalem.

« La paix a été conclue entre les peuples et les nations », a-t-il dit. « Votre visite est une étape supplémentaire dans la construction de la paix entre nos pays. Je vous souhaite un séjour fructueux et je suis ravi de vous rencontrer ici à Jérusalem. »

Selon une déclaration du bureau du président, le Dr Majid a-Sarah de l’Université de Dubaï, l’une des chefs de la délégation, a répondu : « visiter Israël pour la première fois en tant que membre d’une délégation est un moment historique. Israël est un excellent exemple de tolérance dans la région. C’est une nouvelle ère de paix et de stabilité entre les peuples ».

Le président Reuven Rivlin (3R) accueille une délégation émiratie et bahreïnie à Jérusalem, le 14 décembre 2020. (Crédit : Mark Neyman/GPO)

Mashaal a-Shamri, du Bahreïn, a déclaré, selon le communiqué : « en tant que femme bahreïnie en visite en Israël, c’est un grand honneur pour moi de rencontrer le président. Nous voyons Israël comme un lieu de paix, de succès et de coexistence ».

Ces visites font suite à l’annonce de la reprise des relations diplomatiques avec Israël par le Maroc, quatrième Etat arabe cette année après les Emirats arabes unis, le Bahreïn et le Soudan.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...