Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

A Jérusalem, une pasteure palestinienne veut faire des émules

Sally Azar espère inspirer à d'autres femmes le désir d'atteindre de hautes responsabilités religieuses ou politiques

Sally Ibrahim Azar, au centre, une chrétienne palestinienne et membre du Conseil de la Fédération luthérienne mondiale, applaudie par le clergé après avoir été ordonnée première femme pasteur en Terre sainte, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 22 janvier 2023. (Crédit : AP/Maya Alleruzzo)
Sally Ibrahim Azar, au centre, une chrétienne palestinienne et membre du Conseil de la Fédération luthérienne mondiale, applaudie par le clergé après avoir été ordonnée première femme pasteur en Terre sainte, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 22 janvier 2023. (Crédit : AP/Maya Alleruzzo)

Derrière l’autel d’une église de la Vieille ville de Jérusalem, Sally Azar, première palestinienne connue à devenir pasteure en Terre sainte, officie.

Sally Azar a été ordonnée à la mi-janvier dans l’Eglise luthérienne, « un moment indescriptible » dans la vie de cette femme de 26 ans.

Elle l’a préparé pendant des années en s’inspirant de figures bibliques féminines qui voulaient « changer des choses dans la société » : Ruth et Esther, qui, dans la Torah jouent un rôle crucial dans l’histoire du peuple juif, ou, dans le Nouveau Testament, la Vierge Marie.

« Je ne veux pas être la seule, la première et la dernière femme ordonnée. C’est mon espoir : que d’autres femmes étudient la théologie et soient ordonnées », dit-elle.

Son ordination a suscité quelques critiques mais cela n’a en rien entamé la détermination de la pasteure, qui espère « encourager » les femmes à briguer des postes à responsabilité, que ce soit dans l’Eglise, en politique ou ailleurs, dit-elle à l’AFP, dans l’église luthérienne du Rédempteur.

Celle-ci se trouve à quelques mètres de la basilique du Saint-Sépulcre, construite d’après la tradition chrétienne sur le site où Jésus a été crucifié et mis au tombeau avant de ressusciter.

Des pèlerins chrétiens tenant des bougies alors qu’ils se rassemblent pendant la cérémonie du feu sacré à l’église du Saint-Sépulcre, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 23 avril 2022. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)

D’après Sally Azar, il ne reste que quelque 3 000 fidèles luthériens en Terre sainte – elle inclut aussi la Jordanie voisine.

La communauté chrétienne se réduit comme peau de chagrin « chaque jour qui passe », s’alarme-t-elle.

« De nombreuses personnes partent en raison de la situation politique et nombre de nos jeunes étudient à l’étranger et ne reviennent pas », déplore la pasteure, qui est revenue à Jérusalem « par amour pour (son) pays » et sa communauté, après avoir étudié en Allemagne.

Sa paroisse se trouve en plein coeur de la Vieille Ville.

En 2021, des responsables des Eglises locales, qui fustigent fréquemment l’expansion de la présence israélienne dans les quartiers chrétiens de la Ville sainte, avaient alerté sur les « attaques fréquentes et répétées de la part de groupes radicaux marginaux » contre les chrétiens.

« Ce n’est pas facile d’être palestinien à Jérusalem, en raison de la politique. Nous sommes confrontés à de nombreux problèmes », dit Sally Azar. Mais que ce soit pour les Israéliens ou les Palestiniens, « Jérusalem est unique ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.