A la conférence Forbes en Israël, en écoutant Monica Lewinsky
Rechercher
Des Rappeurs, des entrepreneurs, des acteurs et Monica Lewinsky: Bienvenue à la conférence

A la conférence Forbes en Israël, en écoutant Monica Lewinsky

Shimon Peres a rejoint de jeunes innovateurs, assis sur des coussins en écoutant des idées novatrices à la conférence "Forbes Under 30"

Les jeunes au Sommet Forbes au Musée d'Israël à Jérusalem, le 6 avril 2015 (Crédit : Twitter via JTA)
Les jeunes au Sommet Forbes au Musée d'Israël à Jérusalem, le 6 avril 2015 (Crédit : Twitter via JTA)

Se déroulant à Jérusalem et à Tel Aviv cette semaine, la conférence pour les moins de 30 ans est un rassemblement inaugural international organisé par le magazine financier pour les membres de la « Génération Y ».

La conférence comprenait des dégustations, des visites guidées du secteur high-tech de Tel-Aviv et des sites historiques de Jérusalem, des tables-rondes de PDG du secteur high-tech et d’activistes sociaux, des événements de bénévolat et, bien sûr, un entretien avec le président Shimon Peres.

En dépit de six décennies au-dessus de la limite d’âge supposée de la conférence, Peres ne dépareillait pas. Par le ton et le contenu, ce rassemblement ressemblait moins aux conférences de défense et de diplomatie qui parsèment le calendrier israélien, et plus à la Conférence du Président que Peres accueille chaque année depuis son mandat en tant que chef de l’Etat d’Israël.

Tout comme la Conférence du Président, cette conférence était un rassemblement informel et énergique de personnalités impressionnantes provenant d’un éventail de secteurs, toutes intéressées par le domaine de l’innovation.

La plupart des orateurs étaient de jeunes personnes influentes. A titre d’exemple, Jessica Matthews a créé des ballons de football qui peuvent alimenter des ampoules lumineuses en exploitant l’énergie cinétique du jeu. Un autre intervenant, Okieriete Onaodowan, a tenu le rôle de James Madison dans la comédie musicale de Broadway « Hamilton. »

Chaque année, Forbes compile une liste de 30 entrepreneurs, militants et talents de moins de 30 ans. Les catégories du classement vont des sociétés de capital-risque au secteur de la musique, en passant par le secteur de l’énergie. Le magazine a décidé d’accueillir la première conférence « Under 30 » pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique en Israël en raison de sa réputation en tant que plaque tournante de la haute-technologie.

Les événements de la conférence étaient organisés sous le signe de la « Génération Y ». Mercredi, la conférence accueillait surtout des participants âgés d’une vingtaine d’années qui se prélassaient sur des oreillers et surfaient sur leurs téléphones dans une aire située en dehors du Musée d’Israël à Jérusalem, tandis qu’ils assistaient à des tables-rondes sur l’innovation et les médias sociaux.

Le code vestimentaire était varié et allait du blazer et pantalon strict aux T-shirt et jean. Beaucoup de participants portaient des lunettes de soleil pliables distribuées à l’entrée dans un petit sachet siglé.

Dans l’après-midi, les participants se sont assis en rond au milieu des salles de la collection d’art moderne du musée, formant des groupes de discussion sur la façon d’améliorer des domaines tels que la technologie de la santé, la sécurité informatique et la mode.

Lorsque la vague de terrorisme en Israël a fait son apparition dans les discussions, ce n’était que pour discuter de la façon dont les innovations technologiques pouvaient contribuer à apporter la paix. Au cours de la première table-ronde de la matinée, Onaodowan de « Hamilton » et deux autres rappeurs ont parlé de la manière dont le hip-hop peut transcender les frontières.

Un des rares noms familiers parmi les orateurs était celui de Monica Lewinsky, qui s’est transformée en défenseur contre la cyber-intimidation, près de 20 ans après avoir été l’une des premières victimes de haut profil de la haine sur internet.

« Si vous ne savez pas de quoi je parle, ne le recherchez pas sur Google », a-t-elle dit du scandale sexuel. « Venez me parler. »

Lewinsky a animé un panel sur la façon dont les médias sociaux et le dialogue inter-personnel pourrait combler les distances entre Israéliens et Palestiniens. Pendant son séjour en Israël, elle a également trouvé le temps de faire du tourisme. Avant de commencer sa table-ronde, elle a demandé si elle était « la seule qui était tombée sous le charme du fil rouge », celui que les mendiants distribuent dans la Vieille Ville de Jérusalem.

Peu, dans le public ont répondu à sa question. Peut-être étaient-ils trop occupés à vérifier leurs téléphones.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...