Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

A un sommet sur l’antisémitisme, des dirigeants juifs s’entraînent à se défendre

Cette activité s'inscrivait dans le cadre d'une formation à l'autodéfense dispensée par un expert en sécurité belge né en Israël à quelque 200 participants

Les participants à une conférence axée sur la lutte contre l'antisémitisme s'entraînent à bloquer une attaque au couteau près d'Amsterdam, aux Pays-Bas, le 3 juin 2024. (Crédit : Yoav Dudkevitch)
Les participants à une conférence axée sur la lutte contre l'antisémitisme s'entraînent à bloquer une attaque au couteau près d'Amsterdam, aux Pays-Bas, le 3 juin 2024. (Crédit : Yoav Dudkevitch)

Lors d’une conférence à Amsterdam axée sur la lutte contre l’antisémitisme, des binômes se sont formés et ont simulé des attaques au couteau, avec un couteau à beurre.

Cette activité s’inscrivait dans le cadre d’une formation à l’autodéfense dispensée par un expert en sécurité belge né en Israël à quelque 200 participants – dont beaucoup avaient plus de 60 ans.

Les participants, dont de nombreux couples, ont répété pendant environ 20 minutes comment se défendre contre une attaque au couteau.

« Il est bon de se former, mais il est insensé que cela soit nécessaire », a déclaré Ellen van Praag, vice-présidente de l’Association juive européenne, le groupe de pression basé à Bruxelles qui a organisé la conférence d’Amsterdam, intitulée Fighting Back for Our Future (Combattre pour notre avenir).

Cet événement, qui réunit des fonctionnaires européens, des législateurs et des dirigeants de la communauté juive, vise à apporter des solutions pratiques à l’explosion de l’antisémitisme en Europe à la suite de l’attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre.

L’expert en sécurité, qui a demandé à ne pas être nommé, n’est pas d’accord avec l’affirmation de van Praag selon laquelle l’entraînement n’est pas naturel.

« Il est vrai que la demande de cours d’autodéfense de la part des Juifs a fortement augmenté », a-t-il déclaré. Mais il a ajouté qu’il a formé 700 personnes à Anvers depuis le 7 octobre, soit plus que ce qu’il forme habituellement en cinq ans. « Mais il ne s’agit pas seulement d’antisémitisme ou de terrorisme. Il faut toujours savoir quoi faire, surtout en tant que femme. C’est une adaptation naturelle à la réalité. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.