A VOIR : 63 ans d’histoire d’Eurovision dans une vidéo de 3 minutes
Rechercher

A VOIR : 63 ans d’histoire d’Eurovision dans une vidéo de 3 minutes

L'artiste vidéo israélien Kutiman propose une chronique multimédia du concours international avec des images de la compétition sur sept décennies

Un artiste vidéo israélien a rassemblé des images de 63 concours de l’Eurovision tenus chaque année depuis 1956, dans un montage vidéo de trois minutes qui a épaté les spectateurs lors de la première demi-finale de cette année.

Produit par Ophir Kutiel, connu sous son nom de scène ‘Kutiman’, la vidéo inclut des images en noir et blanc et colorisées sur plus de sept décennies, avec certains des chanteurs le plus légendaires de l’Eurovision d’Israël et d’Europe.

Kutiman, qui a accompli une performance lors de la première et de la deuxième demi-finale cette semaine, est connu localement pour l’orchestre Kutiman, un groupe de funk qui se produit principalement à Tel Aviv.

Il est devenu plus célèbre avec son projet de vidéo musique en ligne, intitulé « ThruYou » (‘à travers toi’), qui présente un mélange d’extraits de vidéos de YouTube, avec des combinaisons de différents musiciens et parfois de chanteurs pour créer un tout nouveau genre de compilation de musique. En 2009, la première vidéo de Kutiman « ThruYou » a fait l’objet de plus de 10 millions de vues en deux semaines.

Il a depuis produit plusieurs vidéos « ThruYou », mais aussi une série de vidéos « Thru The City » (‘à travers la ville’), dans laquelle on lui a demandé de créer compilations uniques pour différentes villes du monde.

En 2016, le réalisateur israélien Ido Haar, a sorti un documentaire sur l’une des découvertes de Kutiel sur YouTube, Samantha « Princesse Shaw » Montgomery de la Nouvelle Orléans, et leur voyage pour se rencontrer en personne en Israël.

Le film, projeté aux Etats-Unis et en Israël, est l’histoire de partenaires improbables et de persévérance, y compris la propre ténacité de Haar à suivre une histoire jusqu’à sa fin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...