A voir : un avion qatari annule son décollage de JFK à grande vitesse
Rechercher

A voir : un avion qatari annule son décollage de JFK à grande vitesse

La compagnie aérienne présentait un nouvel avion dans un vol de journalistes, les ordinateurs de bord ont déterminé que la piste était trop courte pour un décollage sûr

Le décollage avorté de Qatar Airways (Crédit : capture d'écran YouTube )
Le décollage avorté de Qatar Airways (Crédit : capture d'écran YouTube )

Un vol de Qatar Airways a annulé son décollage à grande vitesse à l’aéroport JFK de New York, un incident rendu particulièrement embarrassant parce que l’avion était rempli de journalistes invités à bord du tout nouvel Airbus A350-900.

Plusieurs journalistes ont filmé depuis l’intérieur de l’avion jeudi soir alors qu’il s’arrêtait bruyamment à 100 miles par heure.

Le journaliste d’aviation Zach Honig, rédacteur en chef de The Points Guy, qui a mis en ligne la vidéo du décollage avorté, a parlé d’une expérience « terrifiante » et l’a sèchement décrite comme « sans aucun doute maintenant le vol le plus mémorable de ma vie ».

L’avion, à destination de Doha, avait seulement 36 passagers à bord – tous des journalistes en classe affaire invités à essayer le nouvel avion. Les sièges de la classe économique étaient vides. Des vidéos du décollage étaient diffusées sur leurs écrans.

« Environ 18 secondes après avoir commencé à rouler sur la piste 22R de JFK, l’avion s’est arrêté seul, nous faisant passer de plus de 100 miles par heure à un arrêt bruyant, crissant, en environ 15 secondes, a rapporté Honig. Pour un avion de cette taille et de ce poids, s’arrêter si rapidement demande beaucoup d’énergie. Pour vous donner une autre idée de combien cet arrêt était abrupt, quasiment tous les oreillers (200 et plus) et les couvertures sont tombées sur le sol, en ayant été préalablement rangés sur chaque siège en classe économique ».
Qatar Airways a déclaré que les ordinateurs de l’avion avaient annulé le décollage, considérant que la piste était trop courte pour décoller en toute sécurité.

Honig a écrit : « De la façon dont je le comprends, pour une raison quelconque l’A350 a décidé que notre piste de 11 000 pieds était trop courte pour supporter le décollage, et l’avion a freiné de toutes ses forces – tout ça, de lui-même. On m’a dit que nous allions rouler vers une autre piste (moins problématique), et tenterions un autre décollage là-bas. Si cela échouait, nous serions autorisés à débarquer. »

Zach Honig au siège 6F avant le décollage (Crédit : The Points Guy)
Zach Honig au siège 6F avant le décollage (Crédit : The Points Guy)

Personne n’a été blessé dans l’incident. L’avion a décollé deux heures plus tard d’une autre piste. Honig a déclaré que lui et un autre journaliste auraient préféré descendre de l’avion, mais n’ont pas été autorisés à le faire.

Le transporteur public, qui se présente comme « la compagnie mondiale à 5 étoiles », n’a pas fait de commentaires sur l’incident.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...