A voir : une voiture autonome de Mobileye se déplace dans les rues de Jérusalem
Rechercher

A voir : une voiture autonome de Mobileye se déplace dans les rues de Jérusalem

Au Salon de l'électronique de Las Vegas, Intel Corp a diffusé une vidéo d'une voiture parcourant les rues de la capitale, uniquement munie de caméras, sans autres capteurs

Une voiture Mobileye se préparant à rouler dans les rues de Jérusalem (Capture d'écran YouTube)
Une voiture Mobileye se préparant à rouler dans les rues de Jérusalem (Capture d'écran YouTube)

Intel Corp. a publié une vidéo montrant une voiture autonome Mobileye parcourant les rues de Jérusalem, uniquement munie de caméras, sans autres capteurs.

La vidéo a été diffusée par Intel, qui a acquis Mobileye, société basée à Jérusalem, en 2017 pour la somme impressionnante de 15,3 milliards de dollars, au Consumer Electronics Show (CES) 2020 à Las Vegas, où Mobileye a également annoncé deux nouveaux partenariats, l’un avec une ville sud-coréenne et le second avec un constructeur automobile chinois pour le déploiement et le test de ses technologies pour véhicules autonomes.

La vidéo non éditée montre le véhicule autonome naviguant dans des carrefours, tournant dans des rues embouteillées, changeant de voie et s’arrêtant pour les piétons. Un conducteur est assis derrière le volant, qui tourne tout seul pour diriger la voiture.

Lors de l’événement, le PDG et cofondateur de Mobileye, le professeur Amnon Shashua, a parlé de l’utilisation par la voiture de capteurs de caméra – la solution VIDAR – uniquement, et d’aucun autre capteur, comme le radar et le lidar, qui sont généralement utilisés dans les technologies de véhicules autonomes.

Shashua a également expliqué comment la technologie peut créer des modèles 3D à partir d’images de caméra 2D, et comment la technologie réalise une segmentation de la scène au niveau du pixel qui peut être utilisée pour détecter de minuscules fragments « d’usagers de la route » tels que des fauteuils roulants ou des portes de véhicule ouvertes, a déclaré Intel dans un communiqué.

Lors de l’événement, Mobileye a également annoncé deux nouveaux partenariats, le premier avec la ville de Daegu, en Corée du Sud, pour déployer et tester des robot-taxis qui utilisent les systèmes d’autopilotage de Mobileye.

Dans le cadre de cet accord, Mobileye intégrera ses technologies d’autonomie dans des véhicules afin de proposer un service de voiture sans conducteur. Les partenaires de la ville métropolitaine de Daegu assureront le cadre réglementaire pour soutenir l’établissement d’une flotte de robot-taxis, a indiqué le communiqué.

L’autre nouvel accord conclu par Mobileye concerne le constructeur automobile chinois SAIC Motor Corp. qui utilisera la technologie de cartographie de la firme sur les véhicules de SAIC pour recueillir des informations sur les routes chinoises, afin de créer une carte haute définition du pays qui pourra ensuite être utilisée pour naviguer dans des voitures autonomes.

Ces accords font suite à d’autres annonces récentes de Mobileye, notamment : un accord avec la RATP en partenariat avec la ville de Paris pour amener des robots-taxis en France ; une collaboration avec NIO, un fabricant chinois de véhicules électriques, pour fabriquer le système d’autopilotage de Mobileye et vendre des véhicules autonomes grand public basés sur ce système, et pour fournir des robots-taxis exclusivement à Mobileye pour la Chine et d’autres marchés ; une coentreprise avec UniGroup en Chine pour l’utilisation de données cartographiques ; et une coentreprise avec Volkswagen et Champion Motors pour exploiter une flotte autonome de véhicules autopilotés en Israël.

Mobileye a également déclaré que les ventes de ses systèmes ont atteint le chiffre record du milliard de dollars en 2019, et qu’elles devraient atteindre les deux chiffres en 2020.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...