Abbas à Israël : “Sortez de nos vies et de notre pays”
Rechercher

Abbas à Israël : “Sortez de nos vies et de notre pays”

Le président de l’AP exige les corps des “martyrs” tués dans les récentes attaques, dit que les Israéliens sont “déçus” par leurs dirigeants

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, en conférence de presse avec le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, suite à une réunion au palais présidentiel Muqata dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 21 octobre 2015 (Crédit : AFP / Abbas Momani)
Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, en conférence de presse avec le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, suite à une réunion au palais présidentiel Muqata dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 21 octobre 2015 (Crédit : AFP / Abbas Momani)

Le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas a exhorté jeudi soir Israël à « sortir de nos vies et de notre pays ».

Dans un discours prononcé à l’occasion d’un évènement commémorant ce qui a été décrit comme le 51ème anniversaire de la « révolution palestinienne », Abbas a réprimandé le gouvernement israélien et salué la fermeté palestinienne. (L’OLP a été fondée en 1964, et sa faction principale, le Fatah, a déclaré commencer les actions contre Israël le 31 décembre de cette année.)

« Votre gouvernement vous déçoit, a-t-il dit dans un commentaire adressé aux Israéliens. Ils ne veulent pas la paix pour vous, ou pour nous. Ils essaient simplement par tous les moyens de continuer l’occupation et la colonisation de notre pays. »

Abbas a également demandé le retour des corps des Palestiniens tués dans des attaques contre des Israéliens ces derniers mois. « Nous n’accepterons pas que vous continuiez à retenir les corps de nos martyrs », a-t-il déclaré.

Au moins 25 Israéliens ont été tués et des centaines de plus blessés dans la vague actuelle de violence et de terrorisme palestiniens – comprenant des attaques à la voiture bélier, au couteau et avec des armes à feu – qui a débuté en octobre. Plus de 130 Palestiniens sont également morts, la plupart pendant qu’ils menaient des attaques terroristes, et beaucoup d’autres au cours d’affrontements violents avec les forces de sécurité israéliennes.

Abbas a décrit la violence comme une « réponse à la poursuite de ‘l’occupation’, des implantations, et des abus sur les sites saints », et déclaré qu’elle était aussi causée par « l’absence d’un accord juste pour notre cause … et une perte d’espoir. »

Il s’est abstenu de célébrer les attaques, et a plutôt loué ce qu’il a appelé la stratégie de l’AP dans la recherche de victoires politiques via les institutions internationales. « Nous allons nous enraciner en utilisant l’arme des lois internationales, l’ONU et le système international », a-t-il déclaré.

Mahmoud Abbas à l'Assemblée générale des Nations unies à New York le 30 septembre 2015 (Crédit : Andrew Burton / Getty Images / AFP)
Mahmoud Abbas à l’Assemblée générale des Nations unies à New York le 30 septembre 2015 (Crédit : Andrew Burton / Getty Images / AFP)

Au sujet des perspectives de paix avec Israël, Abbas a déclaré que « vos tanks, votre artillerie, vos avions, vos murs, vos colonies, ne vous apporteront pas la paix ni la sécurité », mais que cela viendrait plutôt de « votre reconnaissance des droits de notre peuple, [corrigeant] l’injustice historique que vous avez apportée. »

« Etes-vous prêts à ça ? », a-t-il demandé.

Un accord de paix entre Israël et les Palestiniens bénéficierait à toute la région, a affirmé Abbas, puisqu’il « supprimerait l’argument des groupes terroristes agissant au nom de la religion, et qui utilisent les mots ‘Palestine’ et ‘Jérusalem’ pour justifier leur terrorisme. »

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...