Abbas accuse la « dépression » palestinienne d’être responsable de la violence
Rechercher

Abbas accuse la « dépression » palestinienne d’être responsable de la violence

D'après Abbas, la récente « bouffée » de violence est causée par la « dépression » qui consume la jeunesse palestinienne

Palestiniens jettant des pierres sur les forces de sécurité israéliennes lors d'affrontements dans la ville palestinienne d'Al-Bireh à la périphérie de Ramallah, le 20 novembre 2015 (Crédit photo: Abbas Momani / AFP)
Palestiniens jettant des pierres sur les forces de sécurité israéliennes lors d'affrontements dans la ville palestinienne d'Al-Bireh à la périphérie de Ramallah, le 20 novembre 2015 (Crédit photo: Abbas Momani / AFP)

Le président de l’Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas, a déclaré que la récente « bouffée » de violence – contrairement au Hamas, il ne parle pas « d’intifada » – est causée par la « dépression » qui consume la jeunesse palestinienne en conséquence de l’inaccessibilité apparente de la solution à deux états, des actions d’Israël à la mosquée Al-Aqsa, et les constructions en cours dans les implantations de Cisjordanie.

S’adressant à une foule rassemblée à Ramallah pour marquer la journée contre la corruption de l’AP, Abbas a déclaré qu’un soulèvement populaire justifié a commencé.

Il a ajouté que la jeunesse n’avait plus d’espoir et ne pouvait pas trouver de solution, donc ils sortaient provoquer des émeutes dans les rues.

Abbas a affirmé qu’Israël a cassé tous ses accords avec l’AP et a listé les indignités de l’occupation, ainsi que des crimes comme l’assassinat par des extrémistes juifs de Mohammed Abu Khdeir, 16 ans, en 2014, et de trois membres de la famille Dawabsha à Duma l’été dernier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...