Abbas sort de l’hôpital après des examens cardiaques
Rechercher

Abbas sort de l’hôpital après des examens cardiaques

"Je sors de l'hôpital et je vais bien", a déclaré brièvement le président de l'AP à quelques journalistes devant l'hôpital Istichari avant de s'éloigner en voiture

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s'adresse à la 71e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, au siège de l'ONU à New York, le 22 septembre 2016. (Crédits : AFP/Jewel Samad)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s'adresse à la 71e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, au siège de l'ONU à New York, le 22 septembre 2016. (Crédits : AFP/Jewel Samad)

Mahmoud Abbas s’était rendu à l’hôpital dans la matinée pour des examens « de routine », selon la présidence palestinienne.

« Nous avons procédé à tous les tests nécessaires, dont le cathétérisme cardiaque, et les résultats sont tous normaux », avait dit à l’AFP le docteur Saïd Sarahneh, directeur de l’hôpital Istichari, quelque temps avant que M. Abbas ne quitte effectivement l’établissement de Ramallah, où siège l’Autorité palestinienne en Cisjordanie.

Abbas, âgé de 81 ans, a subi un cathétérisme cardiaque, procédure qui consiste en l’introduction d’un tuyau souple (le cathéter) pour des examens médicaux ou l’injection de produits.

Il a été emmené à l’hôpital situé dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, après avoir montré des « signes de fatigue », selon un responsable palestinien.

Un porte-parole de la présidence et Saëb Erakat, numéro deux de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), ont assuré eux aussi que les examens étaient normaux et que M. Abbas était en bonne santé.

En janvier, des rumeurs avait circulé sur les réseaux sociaux, prétendant qu’Abbas avait été victime d’un AVC et avait été héliporté vers un hôpital en Jordanie. Nabil Abu Rudeineh, porte-parole d’Abbas avait qualifié ces rumeurs de rumeurs « infondées » et avait dit à l’époque qu’Abbas était « en parfaite santé ». L’Administration d’Abbas à Ramallah n’avait pas commenté sur l’endroit où il se trouvait, mais avait confirmé qu’il était « en bonne santé », et le Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT) avait également refusé de commenter sur la localisation d’Abbas à l’époque.

Des rumeurs similaires avaient été diffusées lorsqu’Abbas s’était rendu au Caire en novembre 2015. Abbas avait ensuite confié au Times of Israël qu’il avait rencontré le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi et que les rencontres s’étaient « bien passées » et étaient « positives ».

Le mandat présidentiel d’Abbas avait officiellement pris fin en 2009, mais il a continué à officier étant donné qu’il n’y a pas eu d’élections à cause des dissensions au sein de son parti, le Fatah, et du groupe terroriste du Hamas qui dirige Gaza.

L’état de santé de M. Abbas est un objet d’attention récurrent, compte tenu de son âge et du flou entourant sa succession dans un contexte de conflit avec Israël attendant sa solution depuis des décennies.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...