Abe Foxman va présider un nouveau centre d’étude de l’antisémitisme
Rechercher

Abe Foxman va présider un nouveau centre d’étude de l’antisémitisme

L’ancien directeur de l'Anti-Deffamation League (ADL) dirigera un département de recherches au Musée de l’Héritage Juif de New York

Abraham Foxman, ancien dirigeant de l'Anti-Defamation League (ADL). (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Abraham Foxman, ancien dirigeant de l'Anti-Defamation League (ADL). (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

« Malheureusement, l’antisémitisme n’a jamais disparu et d’autres forces de haine, y compris les préjugés, la bigoterie et le harcèlement continuent d’exister », a déclaré le président du Musée de l’Héritage Juif de New York, Bruce Ratner, dans un communiqué de presse publié lundi.

« Nous pensons qu’il est essentiel de comprendre la genèse de ces événements, et je ne vois personne d’autre de mieux placé pour remplir cette mission qu’Abe Foxman ».

Le centre au musée de la ville de New York accueillera une exposition permanente sur « l’histoire et les manifestations contemporaines de l’antisémitisme ».

Il proposera aussi des programmes, des débats, des cours, des visites scolaires, de la recherche et des nouvelles récentes sur les questions touchant l’antisémitisme ».

« En utilisant l’Holocauste comme exemple le plus extrême de l’antisémitisme, l’exposition du musée se concentrera sur l’époque moderne, examinera d’où vient la haine spécifique des Juifs, pourquoi elle continue et les dangers que cela pose à une société libre », précisait le communiqué.

Foxman a démissionné en juin de l’ADL, où il a passé 28 ans en tant que directeur national et 50 années au total. Depuis septembre, il travaille à distance en tant que membre de l’Institut National des Etudes de Sécurité, un groupe de réflexion de Tel Aviv.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...